La restructuration pèse sur les résultats de Beiersdorf

 |   |  256  mots
Le groupe allemand propriétaire de la crème Nivea a enregistré une chute de ses résultats au troisième trimestre. A l'inverse, les ventes se sont bien tenues.

Le groupe allemand Beiersdorf, fabricant de la crème Nivea, a vu ses bénéfices chuter au troisième trimestre, la restructuration de sa division cosmétiques continuant à peser sur les résultats. Le bénéfice net s'est réduit de 16% à 74 millions d'euros, et le bénéfice d'exploitation de 20% à 102 millions. Déjà au deuxième trimestre, Beiersdorf avait subi l'effet de la réorganisation de l'ensemble de la chaîne de valeur ajoutée de sa division cosmétiques.

Sur l'ensemble de l'année, la réorganisation des cosmétiques va coûter au groupe quelque 120 millions avant impôts, précise Beiersdorf dans son rapport trimestriel, et un total de 200 millions d'ici 2008.

A l'inverse, le chiffre d'affaires a bien progressé au cours du troisième trimestre. A la fois dans les cosmétiques (+8,7% au troisième trimestre) et dans les adhésifs, où Beiersdorf opère avec la marque Tesa (+8,2%). Pour 2006, le groupe hambourgeois attend maintenant une hausse du chiffre d'affaires de plus de 6%, une prévision légèrement plus optimiste qu'au mois d'août, où il tablait sur 5%.

Beiersdorf profite toujours d'une bonne évolution de ses activités en Europe de l'est, Asie et Amérique Latine alors que "malgré certaines tendances positives, nous ne comptons pas sur une reprise pérenne du secteur des cosmétiques dans les grands marchés d'Europe de l'Ouest", précise la société.

A la Bourse de Francfort, le titre Beiersdorf se négociait en fin de journée à 46,35 euros, en hausse de 0,65%

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :