La dernière carte d'Air France face aux low-cost

 |   |  512  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La compagnie ouvre dimanche sa première base de province à Marseille. Succès impératif sous peine de sortir du marché moyen-courrier de point-à-point.

C'est la dernière cartouche dans le barillet d'Air France. Celle qui doit à tout prix faire mouche pour éviter à la compagnie de s'effondrer définitivement face aux low-cost sur les vols courts et moyen-courriers dits de point-à-point (par opposition au trafic de correspondances). En lançant dimanche sa première base de province à Marseille, la compagnie espère enfin avoir trouvé la recette pour pratiquer des prix attractifs (environ 25 % inférieurs en moyenne à ce qu'ils étaient) sans perdre d'argent. Pour y parvenir, le transporteur a mis au point une nouvelle organisation des vols et du travail lui permettant d'abaisser ses coûts de 15 %, provenant notamment d'une hausse de productivité du personnel navigant et du sol. Ce qui autorise l'ouverture d'un grand nombre de lignes que la compagnie ne pouvait pas se permettre jusqu'ici.

Ainsi Air France entend augmenter de 40 % sa production en heures de vols de la flotte au départ de la base de Marseille puis des trois autres programmées en 2012 : Nice et Toulouse au printemps, suivies de Bordeaux quelques mois après. Au total, ce sont plus de cinquante nouvelles lignes qui vont être créées au départ de ces quatre aéroports, à partir desquels Air France compte transporter plus de 4 millions de passagers supplémentaires par an, l'équivalent d'un 13e mois de trafic pour Air France-KLM.

Il s'agit donc d'un plan offensif de reconquête de parts de marché face aux compagnies Ryanair, Easyjet ou autres Vueling. Une tendance qui tranche avec la baisse continue de la flotte et du réseau moyen-courrier observée jusqu'ici, faute de réductions de coûts suffisantes. Car, pendant très longtemps, la direction a minoré la menace low-cost, estimant que ces compagnies ne survivraient pas à l'épreuve sociale.

Si la contre-attaque d'Air France réussit, le concept pourrait être étendu à d'autres aéroports français comme Nantes ou Strasbourg et bien entendu Paris-Orly, rempli aujourd'hui de compagnies à bas coûts. En revanche, ce système basé sur la productivité reste mal adapté pour une organisation en « hub » (système de correspondances) comme Roissy. Le risque d'amoindrir la qualité des transits est trop grand. « Le gain de productivité serait contrebalancé par une perte de recettes », explique un haut dirigeant d'Air France.

La compagnie française est condamnée à réussir. Si elle échoue, elle serait contrainte de réduire la voilure sans aucun point de non-retour. Elle laisserait ainsi un boulevard aux compagnies low-cost sur les lignes transversales (province-province), un marché à fort potentiel en l'absence d'une offre ferroviaire compétitive sur ces axes, et verrait sa présence commerciale en régions se déliter. Quel serait alors les marges de manoeuvres ? Créer une low-cost ? La quasi-totalité des compagnies traditionnelles qui ont essayé ont échoué. En outre, la place est bien prise. S'allier avec une low-cost ? Celles-ci n'auraient pas grand-chose à gagner sur les vols de point-à-point. En revanche, cette cohabitation existe pour les vols en correspondances, où les low-cost amènent des passagers sur les grands hubs pour qu'ils prennent un vol long-courrier d'une compagnie classique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/10/2011 à 7:44 :
Je suis assez septique. Air France n'offre pas la même souplesse tarifaire que les compagnies low cost. On est toujours plus ou moins forcé de prendre un AR pour que le prix soit intéressant avec Air France.
a écrit le 03/10/2011 à 7:24 :
C'est étonnant de voir cette haine généralisée contre une de nos entreprise française qui emploie plus de 70000 personnes et qui fait vivre encore plus de sociétés annexes,PME et PMI . Air FRANCE est aujourd'hui une compagnie PRIVEE qui ne reçoit plus aucunes subventions de l'état ni des CCI en province qui ,elles, font payer leurs contribuables locaux pour avoir leur Low-cost. Meme ceux qui n'ont jamais voyagé contribuent! Tout celà est-il normal ? Quant aux tarifs,comparez ce qui peut l'etre, il ne faut jamais aller sur des sites génériques pour des compagnies nationales(AF,LH,SR.....)mais toujours sur leur site propre car les tarifs pratiqués ne sont pas les memes!
Quant à l'article de Monsieur Amadeo,ce n'est qu'un torchon plein de contre-vérités et d'inexactitudes;sa haine de la compagnie nationale vient d'un problème autre qu'il ne nous dit pas et il se sert du Figaro pour se venger!
Les compagnies du Golfe,elles, ne s'embarassent pas de tout celà,peu de taxes,carburant sous payé,personnel exploité,pas de retraite,une protection sociale payante ,un gouvernement Français qui offrent des droits de traffic en échange de l'achat de Rafale...où Air France est-il favorisé? Par le paiement de la taxe carbone,alors que tout ceux là n'en ont rien à faire?;en plus ,pour y avoir quelques collègues pilotes ,ils sont aussi bien payés que nous ! Arrétons ces mauvais procès et réfléchissons un peu avant de toujours dénigrer le bien national
Réponse de le 03/10/2011 à 13:26 :
Il faut croire que les Français n'ont pas la mémoire aussi courte qu'on le pense, ils se rappellent ce que coûtait AF aux contribuables quand c'était le monopole, ils se rappellent aussi les grèves aux moments des vacances, et toutes les entourloupes arrogantes d'AF lors de leur mauvais services. Un exemple , Grève surprise au départ de Madrid, on me propose un retour en bus au prix fort du billet d'avion, soit 2400 Francs de l'époque ; ça ne vous convient pas ? Débrouillez vous pour voyager et vous faire rembourser le billet au bout de 40 jours !!! Ces choses là ne s'oublient pas !!!
a écrit le 01/10/2011 à 19:46 :
Air France a bien changé sous la pression de la concurrence. Moi qui voyage depuis 40 ans, je me rappelle leur arrogance et leurs tarifs qui crevaient le plafond quand ils avaient le monopole. Pilotes super payés pour 60 heures par mois, Paris Nice la ligne la plus chère du monde il y a 30 ans, hôtesses revêches de mauvaise humeur, etc... Ils souffrent maintenant ? Bien fait pour eux !!!
a écrit le 01/10/2011 à 16:30 :
Mort à Air France, cette compagnie de merde, bourrée de fonctionnaires en emploi fictifs, coupable d'abus de biens sociaux et responsable de plus de 2000 victimes, tous dans des crash stupides s'il en est depuis 1946.

Air france est la 2eme compagnie la plus meurtrière de l'histoire après Aeroflot, et les pilots n'y sont même pas bourrés, simplement incompétents comme pour le vol RIo Paris AF447...

A lire absolument: La face cachée d'Air France par Fabrice Amadeo.
Réponse de le 01/10/2011 à 18:04 :
il faudrait filtrer le chat pour éviter les injures. c'est indigne de votre journal
Réponse de le 01/10/2011 à 19:10 :
Oulàà!! Faut se calmer bonhomme que de généralités et de préjugés dans ce commentaire qui n' apporte rien au débat si ce n'est de la haine!! Juste pour info, il n'y a plus de fonctionnaires à Air France depuis déjà quelques années puisque la compagnie est privatisée!! Et si tu te juges plus compétent que les pilotes du Rio Paris, libre à toi de te présenter aux concours de pilotes, on verra si tu les réussis!!
A bon entendeur...
Réponse de le 03/10/2011 à 7:48 :
Les commentaires injurieux devraient être censurés. On peut faire part de son indignation mais avec classe quand même!
Sinon plutôt d'accord avec le commentaire de Superpilot sur la sécurité à Air France. Les médias anglo saxons sont durs et à juste titre avec Air France. Les accidents qu'à connu Air France ces dernières années relevaient souvent de grossières erreurs de pilotage.... Manque de communication entre chef de bord et co pilote, arrogance d'une partie des pilotes...
a écrit le 01/10/2011 à 13:50 :


un pied de nez pour ryanair; !!!!!! a suivre la ligne MARSEILLE BREST
a écrit le 30/09/2011 à 20:37 :
Et dire quand 2002 2003, af voulait créer une lc basée a luton
a écrit le 30/09/2011 à 16:01 :
Air France veux revenir dans la course ????
Mais qu'est qui les en empèchent ???? Si évidemment ils conservent le genre de tarif qu'ils ont actuellement, aucune chance.
Comment cela se fait il, je prends un exemple, que je n'ai jamais pris Air France pour aller au Sénégal, où je vais chaque année ????
Je prends la TAP, Alitalia, Air Méditerranée, etc...ou toutes les autres compagnies qui vont à Dakar. Mais jamais Air France. Le prix en est moitié plus cher ou le double des autres compagnies. Donc, le calcul est vite fait.
Pourquoi Air France ne pourrait pas faire ce que les autres font ???
a écrit le 30/09/2011 à 11:44 :
Mission impossible de passer du HUB au point à point . EN PROVINCE ON A SUBIT LA DESERTION D AIR FRANCE sur bien des liasons ... Manitenant je prends du vrai low cost ( ryan air , easy jet ) et les rouleurs de mécaniques aux multiples crashs peuvent aller se faire voir chez Adélaîde !!!
Réponse de le 30/09/2011 à 12:39 :
Bravo , vous aidez à la surexploitation du personnel de ces compagnies .
a écrit le 30/09/2011 à 11:16 :
Pour Air France, la politique a été pendant des années : Roissy, Roissy, Roissy (très officiellement élu pire aeroport du monde d'ailleurs). La province n'existait pas. Les low-costs ont su s'installer (avec des bases à Lyon, Nice, Nantes, etc) et permettent aujourd'hui d'aller partout en Europe (et meme plus loin avec Air Asia X) pour pas cher sur des avions dont l'age moyen est inférieur à ceux d'Air France. Donc merci a Easyjet et consorts sans qui je n'aurai jamais pu voyager comme je le fais aujourd'hui.
a écrit le 30/09/2011 à 9:50 :
Ce business model low cost n'est pas celui d'Airfrance. Les contrats de travail n'ont rien de comparable, les conditions de travail encore moins et les salaires n'en parlons même pas. Je note cependant que malgré ces "handicaps" structurels la sécurité des vols low cost n'est en aucunement affectée.
a écrit le 30/09/2011 à 9:42 :
sur les vols moyens courriers en europe AF est 3 a 10 fois plus cher qu'un easyjet (je parle de classe eco), sans pour autant offrir un service qui justifie cet écart. jene vois pas comment AF pourra survivre.
Réponse de le 30/09/2011 à 11:17 :
Ce n'est pas vrai: je suis voyageur fréquent sur l' un et sur l' autre, AF est parfois au même prix ou moins cher que U2 pour un départ au dernier moment avec nuit du samedi incluse
Réponse de le 30/09/2011 à 17:18 :
Faux. Je vis à Barcelona et depuis plus d'un an les vols BCN - Paris sont moins chers avec Air France que Vueling ou Easyjet avec un meilleur service (boisson offerte et siège attribue au contraire de Easyjet). Je ne compare pas avec Ryanair souvent, pas toujours, moins chère mais qui atterrit à Beauvais.
Allez les français... arrêtez de toujours critiquer à tort et à travers les produits nationaux!
Réponse de le 30/09/2011 à 19:37 :
Vous ne savez pas regarder sur internet...et vous ne voyez pas comment AF pourrait survivre...vous faites sans doute pari de ces gens qui aimerait voir AF disparaitre...se délecter d'une mise a mort.heureusement que 70% des clients d'AF sont des étrangers, et qu'ils ont une vision plus objective!
a écrit le 30/09/2011 à 8:35 :
Compagnie élitiste, AF aura du mal à faire son trou dans ce marché. Surtout que son personnel vit encore sur ses splendeurs passées. La compagnie national a chassé Ryanair de Strasbourg et la plate-forme alsacienne est quasiment morte aujourd'hui avec eb plus l'arrivée du TGV. Le groupe Lufthansa a une compagnie "bas cout" : BMI. AF ferait mieux d'exploiter à fond Transavia plutôt que de brouiller son image.
Réponse de le 30/09/2011 à 10:10 :
"Lufthansa a une compagnie "bas cout" : BMI."
Qu'ils essaient justement de revendre, car elle ne génère que des pertes. Ca ne semble donc pas non plus la bonne solution !
Réponse de le 03/10/2011 à 13:01 :
Air France , contrairement a ce que semblent penser beaucoup, a fait d'énormes progrès en matière tarifaire. Les vols ont baissé ( à condition de réserver à l'avance et d'être souple: comme chez easyjet et ryannair) et ont peut enregistrer un bagaga choisir sa place etc. Quand au service il est la plupart du temps adapté à la durée des vols. Il existe maintenant un grand choix de compagnies , ( je prend par xempel souvent vueling que j'aime bien) et chacun est libre de choisir : donc si vous n'aimez pas air france prenez les autres.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :