Le bitcoin est une "escroquerie" qui va "imploser", estime Dimon (JP Morgan)

 |   |  316  mots
Jamie Dimon, PDG de JPMorgan Chase
Jamie Dimon, PDG de JPMorgan Chase (Crédits : AFP)
Jamie Dimon, le PDG de JPMorgan Chase, a estimé mardi que le bitcoin, monnaie virtuelle à l'évolution en montagnes russes, "va imploser" parce qu'elle est une "escroquerie".

Cette monnaie cryptographique "ne va pas bien finir", a déclaré M. Dimon, lors d'une conférence sur la finance à New York. "C'est une escroquerie", a-t-il ajouté, ajoutant qu'un gouvernement peut décider d'y mettre fin car les autorités publiques aiment avoir la main sur les devises.

La Blockchain est utile, pas le bitcoin

Le banquier le plus influent de Wall Street a mis en garde ses traders, avertissant que si ceux-ci venaient à passer des ordres d'achat ou de vente sur le bitcoin :

"Je les licencierais à la seconde. Pour deux raisons: c'est contre les règles et ils sont stupides et les deux sont dangereux", a-t-il prévenu.

Il a toutefois reconnu que la blockchain, "chaîne de blocs", technologie derrière le bitcoin, était, elle, utile mais que ses usages dans le quotidien allaient prendre du temps. "ça ne se fera pas du jour au lendemain", a-t-il fait affirmé.

Associées à des groupes technologiques, de grandes banques mondiales espèrent se servir de la "blockchain" pour simplifier des transactions financières et réduire leurs coûts notamment.

Le coté sulfureux du bitcoin

M. Dimon a fait savoir que le meilleur argument en faveur du bitcoin c'est qu'il peut être utilisé dans des régions géographiques en difficulté ou par des malfrats.

"Si vous étiez au Venezuela ou en Equateur ou en Corée du nord (...) ou si vous êtes un trafiquant de drogue, un assassin ou quelque chose de ce genre, vous préféreriez sans doute le bitcoin aux dollars américains", a-t-il dit. "Oui, il doit sans doute y avoir un marché pour ça, mais c'est un marché limité", a-t-il conclu.

Le bitcoin avait atteint le niveau de 4.880 dollars le 1er septembre, un record, sur différentes plateformes d'échanges. Il est depuis redescendu, affecté notamment par la décision de la Chine d'interdire les nouvelles émissions de monnaies cryptographiques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/09/2017 à 12:28 :
Et en même temps... JP Morgan Chase crée un consortium avec d'autre grands noms pour développer l'Ethereum, une autre blockchain.

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/jpmorgan-et-microsoft-forment-une-grande-alliance-dans-la-blockchain-649709.html

L'Ethereum est juste derrière le bitcoin en capitalisation. On peut dire que c'est une cryptomonnaie concurrente puisque qu'on peut trader la paire BTC/ETH. Coïncidence ??? Je ne crois pas...
a écrit le 16/09/2017 à 10:13 :
Sauf qu'ils ont profité du crash pour acheter
http://image.noelshack.com/fichiers/2017/37/6/1505522531-jp-morgan-profits-from-fud.jpg
a écrit le 16/09/2017 à 10:06 :
Et pendant ce temps, JPMorgan est un des plus gros investisseur dans XBTE. Ce genre de déclaration sert juste à faire baisser le prix pour leur permettre d'augmenter leur position à moindre cout. Pitoyable.
a écrit le 15/09/2017 à 2:14 :
Evidement que le bitcoin est escroquerie et une chaine de Ponzi , il ne repose sur rien , sur aucun actif , simplement du vent , et de la spéculation.
DIste smoi donc sur quoi repose le bitcoin..
De plus de part son anonymat il est le repère de toutes les activités criminelles, corrupteurs, blanchiments et hackeurs. Donc Mrs les speculateurs ,au lieu de donenr des excuses a 2 sous, il est devient urgent de vendre vos bitcoins, car a terme , le bitcoin sera tout simplement interdit, car l'escroquerie de cette breloque virtuelle servant pour bien mafieux, est sur la fin, et ne sera plus admise
Réponse de le 19/09/2017 à 12:32 :
Et sur quoi reposent l'euro et le dollar svp ??
a écrit le 14/09/2017 à 22:08 :
JPMorgan est, en effet, habitué a ce que l'argent sale se dépose sur ces comptes.
pas en crypto monnaies que les banques ne maitrisent pas.
a écrit le 14/09/2017 à 16:32 :
Sieg Heil ! .... fit le petit chef dépassé par sa bêtise
a écrit le 14/09/2017 à 15:15 :
Cela me fait doucement rire, quand on voit les monnaies dites "légale" et "reconnu" ayant connu des crash historique et des inflations monstre, comme le dollar n'es-ce pas?

Regardons également la situation du dollars du Zimbabwe qui connait une inflation monstrueuse !

Les monnaies ne sont simplement que des idées, mais Mr.Dimon qui possède une marge de contrôle considérable sur celle-ci n'est pas content de ne pas avoir le contrôle des cryptomonnaies, cela la frustre et le montre clairement dans ces propos qui sont totalement dénués de sens.

Les grandes banques ont peur des cryptomonnaies, car elles sont libres, affichent une idée de valeur plus solide que les monnaies du monde réel.

Ce qui me fait rire c'est qu'on nous dit que les cryptomonnaies finance les Mafias etc etc... Mais contrairement aux cryptomonnaies, les monnaies réel peuvent être falsifiés, imprimés, dupliqués. N'oublions pas que les monnaies réel finances depuis toujours les organisations criminel.
a écrit le 14/09/2017 à 1:07 :
Rien d'étonnant que le PDG de JP Morgan se refuse à reconnaître que le bitcoin est formidable... C'est comme si Trump se mettait à faire l'éloge de la décroissance. Le tout diffusé, vendu et emballé par la Tribune ; l'emplacement de vos espaces publicitaires (PSA Banque) est particulièrement bien choisi ;)
a écrit le 13/09/2017 à 23:56 :
Si aujourd'hui il existe une monnaie qui repose sur de la vraie valeur c'est bien le Bitcoin.
La valeur du Bitcoin est le coût calcul qui sert à le générer. Le Bitcoin n'est pas un nombre écrit à partir de rien sur les bases de données des comptes bancaire contrairement à l'euro et au dollars.
Ce gars fait partie de ceux qui s'enrichissent des frais bancaires que payent les gens, ces frais dont le Bitcoin nous permet justement de nous passer. Il a peur pour ses intérêts personnels.
Réponse de le 15/09/2017 à 2:18 :
Sur quoi repose le bitcoin a part la spéculation ? Quel actif a part celui du buzz ?. Vous avez acheté simplement des numeros comme il en existe par milliards. A part que les créateurs de cette escroquerie ont essayé de donner une valeur a ses numeros, esperant trouver des gogos. Et les gogos se sont entassés sur ces numeros.
a écrit le 13/09/2017 à 14:56 :
Le gars est en train de vendre des bitcoins à découvert.
a écrit le 13/09/2017 à 10:33 :
HAHAHAHAHAHAHAHAHA, les banquiers commencent à flipper...
L’hôpital qui se fout de la charité, aucune leçon à recevoir de ce type en matière d'escroquerie...
Et pour "mettre fin" au bitcoin ou toute autre cryptomonnaie... Bonne chance... Impossible. Cela prouve la méconnaissance totale qu'a cette personne sur ce sujet, et ce type de technologie. C'est comme vouloir mettre fin à Internet...
Réponse de le 13/09/2017 à 14:09 :
Bien sûr ils ont peur tt simplement
Réponse de le 14/09/2017 à 1:14 :
C'est surréaliste cette interview ! Comment voulez-vous que le PDG de JP Morgan reconnaîsse que le bitcoin est formidable? C'est comme si Trump se mettait à faire l'éloge de la décroissance. Le tout diffusé, vendu et emballé par la Tribune ; l'emplacement des espaces publicitaires (PSA Banque) est particulièrement bien choisi ;)
a écrit le 13/09/2017 à 10:20 :
JP Morgan, c'est la banque qui paye des amendes à coup de milliards de dollars pour clore des dossiers comme ceux des subprimes, Maddoff, Libor, etc ? Sont bien placés pour donner des conseils. L'aspect décentralisé du Bitcoin doit leur donner des sueurs froides. Ils aiment bien avoir la main sur les marchés histoire de nous arnaquer en toute tranquillité. La place de ce type est en taule, qu'on relaie ses diatribes est nauséabond.
a écrit le 13/09/2017 à 9:41 :
Il semblerait que ce soit en effet un jeu dangereux, car il n'y a pas de réglementation. Et notamment, comment récupérer son argent une fois sur la plateforme virtuelle ?
Réponse de le 13/09/2017 à 11:13 :
Tu me fait trop rire les échanges bitcoin son toute réglementer comme bitstamp kraken coinbase tu récupère ton argent comme tu la envoyé par virement sans chichi les banques son en mode panique il peuvent pas mettre la main dessus puisque décentralisé les mecs comme jp morgan se font dessus, le citoyen reprend le pouvoir sur son argent l'offre et la demande et autorégulé par le citoyen personne peut saisir le bitcoin pas d'état pour nous volé ont est maitre de notre propre argent.
Réponse de le 13/09/2017 à 12:33 :
@qfq..: continues à rire pendant que le bitcoin est en hausse virtuelle, mais ne vien pas pleurer quand tu seraa à ramer sur le sable :-)
Réponse de le 14/09/2017 à 8:05 :
@qfqsfsfd 13/09/2017 11:13
Si vous vendez votre baraque ou autre bien et que l'acheteur vous dit, je vous paie en bitcoin: acceptez vous ?
Cordialement
Réponse de le 14/09/2017 à 21:27 :
Pour ma part, j'accepte sans problème un paiement en bitcoin, renseignez vous sur la technologie, sur la manière dont ça s'achète et la rapidité avec laquelle on récupère son argent par virement et après n'hésitez pas à revenir vers moi si vous voulez des conseils pour en acheter ;) . En attendant, il vaut mieux maitriser un sujet avant de donner son avis.
a écrit le 13/09/2017 à 9:33 :
Je pense qu'à peu près tout le monde est déjà conscient que spéculer sur le bitcoin dans sa forme actuelle est un équivalent financier de la roulette russe.

Je conseille à ce sujet la lecture de l'article "The Postmodern Ponzi Scheme: Empirical Analysis of High-Yield Investment Programs" de Moore, Han et Clayton. Ces chercheurs décrivent comment des individus décident de participer volontairement à des montages de type chaîne de Ponzi en étant conscient de leur dangerosité mais en espérant en tirer un profit rapide et réussir à être plus intelligent que les autres participants pour en sortir avant l'effondrement.
Réponse de le 13/09/2017 à 13:02 :
Vous devriez alors lire également tous les autres articles de chercheurs et économistes du CNRS par exemple qui se moquent gentiment de leurs collègues qui comparent Bitcoin a un Ponzi.
L'intégralité de chaque transaction est consignée dans la blockchain, et on connaît précisément au satoshi près (équivalent du centime) la masse monétaire contenue dans la blockchain à chaque instant t. Difficile de créer un Ponzi dans ces conditions...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :