Armées : les officiers généraux vont toucher des primes de responsabilité

 |   |  399  mots
Le chef d'état-major des armées, le général François Lecointre, pourrait toucher une prime de 50.000 euros par an, dont 31.500 euros de part variable.
Le chef d'état-major des armées, le général François Lecointre, pourrait toucher une prime de 50.000 euros par an, dont 31.500 euros de part variable. (Crédits : PASCAL ROSSIGNOL)
Le chef d'état-major des armées, le général François Lecointre, pourrait toucher une prime de 50.000 euros par an, dont 31.500 euros de part variable. Pour les chefs d'état-majors (Terre, Marine, Air), la prime maximale s'élève à 43.000 euros, dont 23.000 euros de part variable. Au total, 61 officiers généraux sont concernés par cette prime.

C'est un décret qui va faire du bruit. Surtout dans le contexte actuel, le budget des armées venant d'être amputé de près de 800 millions d'euros pour le financement des opérations extérieures (OPEX) et intérieures (OPINT). En soi, cette prime n'est pas scandaleuse mais la publication samedi du décret semble être un très mauvais gag. Le gouvernement risque de se faire accuser d'acheter le silence des officiers généraux sur l'encoche budgétaire annoncée mercredi dernier. Car ce décret institue, en faveur des officiers généraux et selon le niveau de responsabilité de leur emploi, une indemnité spécifique de haute responsabilité.

Ainsi, le chef d'état-major des armées, le général François Lecointre, pourrait toucher une prime de 50.000 euros par an, dont 31.500 euros de part variable. S'agissant des chefs d'état-majors (Terre, Marine, Air) ainsi que le major général des armées, le chef de l'état-major particulier du Président de la République et le chef du contrôle général des armées), la prime maximale s'élève à 43.000 euros, dont 23.000 euros de part variable. Au total, 61 officiers généraux sont concernés par cette indemnité spécifique.

Comment cette prime est attribuée

Selon le décret, cette indemnité est composée d'une part fonctionnelle (fixe) et d'une part variable. La part fixe, qui fait l'objet d'un versement mensuel, tient compte des responsabilités exercées dans la conception, la coordination ou la conduite des politiques publiques de défense, des sujétions particulières et du niveau d'encadrement afférents aux emplois occupés. La part variable fait quant à elle l'objet d'un versement annuel. Elle tient compte des résultats obtenus dans l'exercice de ces fonctions versée annuellement, en une ou deux fractions, et non reconductible automatiquement d'une année sur l'autre.

Le montant attribué au titre de la part fixe de l'indemnité spécifique de haute responsabilité peut être révisé tous les trois ans et, le cas échéant, à l'occasion de tout changement d'emploi. Les montants de la part fixe et de part variable de l'indemnité spécifique de haute responsabilité attribuées aux emplois classés hors-groupes (chef d'état-major des armées et chefs d'état-major) sont déterminés par le comité ministériel de rémunération.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/11/2018 à 22:02 :
On est vraiment dans une armée d'officiers !!!! 😠🤮
a écrit le 14/11/2018 à 16:15 :
ils n'ont pas assez d'avantages ces bureaucrates véhicules avec chauffeurs quelques secrétaires des ordonnances des logements de fonction et en plus des primrs de ce genre je pense quand meme qu'il ne faut pas exagerer effectivement il y a des grandes chances ce sera un des moyens de faire fermer la gueule de ces gens là entre autre sur le budjet de la defense
a écrit le 14/11/2018 à 9:59 :
Le grade maximal des armées est général de division (3 étoiles), les 4e et 5e étoiles ne sont que des "rangs et appellations". Le maximum indiciaire pour un général de division est la HED3 qui s'obtient à 3 ans de grade (environ 6000 euros bruts, hors primes et indemnités). Après, il n'y a plus de progression indiciaire : le général 5 étoiles, chef d'état major des armées, a la même solde brute qu'un 3 étoiles qui a un poste moins exposé en attendant la retraite. Ce n'est pas juste : ces primes sont là pour motiver et mieux rémunérer ceux qui ont mieux réussi, qui ont de plus hautes responsabilités voire qui s'investissent plus. Rien d'anormal à cela.
Réponse de le 16/11/2018 à 13:21 :
Bonjour,
Les jeunes dans cette institution ne restent pas, on n'arrive pas à les fidéliser, et ses généraux qui vont toucher ces primes, se demandent pourquoi ??? Vous êtes vraiment sûr qu'il faut trouver des moyens pour motiver les généraux 3 étoiles pour qu'ils veuillent bien passer 4 ou 5 étoiles ??
Entre l'amputation du budget annoncée la semaine dernière et ces décrets, et bien moi je n'ose
Pas aborder le sujet avec les jeunes tellement ça me dégoûte
a écrit le 14/11/2018 à 9:02 :
L'état a trouvé le moyen d'acheter le silence de la hiérarchie .
a écrit le 14/11/2018 à 8:00 :
Et oui encore une prime de caste... comme partout celui qui bosse à le droit de mourir

son chef bien planqué derrière son tableau excel aura la paye...

Dans un système fortement intriqué comme la défense c'est franchement un mauvais signal.
Nos soldats sous pression de Louvois et SourceSolde vont apprécier à un juste niveau la co;pétence de leurs chefs
a écrit le 14/11/2018 à 5:31 :
Manquait plus que cela.
Hier, on les faisait passer d'un grade quelques mois avant la retraite pour gonfler cette dernière. Aujourd'hui, des primes de responsabilité. A quand une prime de responsabilité versée par l'Etat à tous les chefs d'entreprise qui non pas de salaire à vie ? Ce gouvernement marche sur la tête. Pour rappel, lorsqu'il y a un conflit c'est le peuple qui va se battre en temps de guerre. En temps de paix, les conflits relèvent dans la majorité des cas de la préservation du business des grandes entreprises.
Comment voulez-vous que les jeunes (qui sont de mieux en mieux formés et informés) ne fassent pas valoir leur dégout et leur manque de respect pour ce système ?
a écrit le 14/11/2018 à 2:07 :
M'aime Trump prend macron pour un nule ?
a écrit le 13/11/2018 à 16:30 :
la dictature Macron s'installe un copain ambassadeur aux états unis,on raye des noms au poste de procureur de Paris, les deputes ne sont que chambre d'enregistrement,les préfets imposent les decisions aux maires et maintenant on achete l'armee !!!!!
a écrit le 13/11/2018 à 14:16 :
C'est très bien, mais, avant de donner une prime de résultats à nos généraux, avons-nous l'assurance que les séquelles des logiciels de paye de nos militaires de base ont disparu. C'est d'autant plus une bonne idée que je rêve de l'appliquer à nos chers politiques: MACRON y serait en bonne place, avec une réduction monumentale de sa rémunération pour ses résultats miteux: ses ministres ne seraient pas mieux lotis, surtout ceux des finances et des comptes publics. Et pourquoi ne pas rajouter nos députés qui se sont pris pour des hauts fonctionnaires au service des gouvernements et qui devraient NOUS rendre leurs rémunérations....
a écrit le 13/11/2018 à 12:13 :
Incomprehensible.. S'il y a un problème de rémunérations des généraux et officiers supérieurs pour avoir les meilleurs et les conserver, la solution est simple: augmenter les rémunérations fixes. Mais une prime pour des militaires! Invraisemblable: quels objectifs seront fixés? Avec quelles répercussions sur leur activité, leurs pertes éventuelles? Si il y a un domaine où les primes de résultats sont stupides, ce sont les armées compte tenu de leur spécificité. Soient les généraux sont compétents, et il faut les payer, soit ils ne le sont pas.. et en changer. Madame Parly ne tombez pas dans ce piege...
a écrit le 13/11/2018 à 9:41 :
La part variable est inquiétante . Cela ressemble a de l’encadrement!
a écrit le 13/11/2018 à 9:08 :
La mise en coupe réglée des finances de l’état au profit de notre haute fonction publique continue avec ces primes aux trop nombreux chefs dont s’est dotée notre armée mexicaine, sans même la réduction préalable de leur nombre qui aurait dû en être la condition si l’efficacité était vraiment recherchée.
a écrit le 13/11/2018 à 8:30 :
Un autre façon d'acheter les consciences ?
a écrit le 13/11/2018 à 7:39 :
Comme en matière de rémunération le ministère des armées n'est pas en avance sur les autres ministères, ça veut dire que dans tous ces autres ministères, les grands subordonnés touchent déjà ce genre de prime.
a écrit le 12/11/2018 à 21:41 :
Et bien voila, encore un avantage pour nos chers hauts gradé !!! Qui se fait tué pour 1200 euros au mali ??? certainement pas eux !!
La part de variable va se jouer sur la façon de servir !! donc obligatoirement au max !! alors que des qu'un jeune fait la moindre petite bourde , les notations font que l'avancement est plus que ralenti !! Arf j'en ai marre de voir tout ses avantages, toujours pour les même !! nos chers hauts fonctionnaires avec tout leurs droits, mais surtout toutes leurs magouilles !!!
Réponse de le 13/11/2018 à 0:43 :
le petit ponctionnaire en touche autant mais chut il faut pas le dire !!!
a écrit le 12/11/2018 à 20:00 :
Prime de responsabilité... S'ils ont déjà une paie de général, la responsabilité est déjà incluse normalement puisqu'il gagnent bien plus qu'un colonel par exemple... Mais bon, c'est toujours le même cirque : les primes des hauts fonctionnaires en général permettent à ceux ci de hauts revenus car-il-ne-faudrait-pas-qu-ils-fuient-dans-le-privé tandis que les primes prévues pour les petits fonctionnaires ( comme les primes de performances individuelles, cette blague dans des services non indivudualisés) sont elles prévues à enveloppe budgétaire constante ce qui permettra à ceux qui gagnent plus de le faire au détriment des autres. J'ai hâte de voir la pagaille que cela va engendrer...
a écrit le 12/11/2018 à 15:49 :
On achète les officiers supérieurs faute d'un nationalisme et d'un patriotisme, ce ne seront que des mercenaires!
Réponse de le 12/11/2018 à 17:25 :
Officiers généraux, pas officiers supérieurs (commandant à colonel)
a écrit le 12/11/2018 à 14:26 :
Effectivement cette part variable, qui est attribuée de façon discrétionnaire sur des critères aussi flous que la politique de Macron, ressemble furieusement à une prime d'Omerta.

Pas sûr que ça réconcilie l'institution et les militaires du rang avec le gouvernement.

Et pour les très haut-gradés, je ne pense pas qu'on aurait pu acheter le général Pierre De Villiers avec ce genre de prime. Au contraire, il l'aurait considéré pour ce que c'est, une insulte à l'honneur.
a écrit le 12/11/2018 à 14:10 :
Dans le monde, c'est la France qui détient le plus de Généraux. On vous laisse deviner les autres gradés en dessous jusqu'au niveau de brigadier.
Armée : grilles indiciaires indécentes, avancement à tous les étages, avantages en nature et j'en passe.................
De plus ces gens vous les retrouvez jeunes âges sur les plateaux de T.V, à la tête des assurance prenant la place à des jeunes cadres actifs.
Réponse de le 12/11/2018 à 17:23 :
Cette annonce de prime C'est une plaisanterie ???
Je confirme en effet que nous avons en France un nombre exorbitant de généraux . et avec des salaires à faire palir la quasi totalité des chefs d'entreprise ou professionnels qui eux, prennent des risques !!!
Essayez de trouver un général sur un territoire opérationnel ; là ou nos soldats risquent leurs vies !
Pauvre France, jusqu'ou ira t on avec toutes anomalies scandaleuses ?
Réponse de le 12/11/2018 à 17:26 :
Ben, fallait t'engager, alors...
a écrit le 12/11/2018 à 13:38 :
Ont ne revalorisés pas leS retraites mais ont revalorisés les gradés militaire Avec des primes de 20 à 50 milliers € leS Gilles jaune sont écoutés pas LeS retraitees ni leS hadicape des accident du travail tout pour les riches riant pour leS pauvre les riches aux bottes de macron comme LeS généreux macron créateur de misère de populisme macron fait de la démocratie une création dès populisme en france 🇫🇷
a écrit le 12/11/2018 à 13:35 :
Méfiance, en général c'est pour les charger au max quand un problème pointera le bout de son nez.
a écrit le 12/11/2018 à 13:16 :
Bon, je crois que les haut fonctionnaire sont deja trops nombreux et trops payer....
À moins que se soit pour une diminution du nombreux dè poste ... Le nombreux dè généraux en 1er section et én 2 éme section est je çrois importants pour le peux de soldat que notre pays á les moyen d'entretenir ....
Mais bon tous les ministères doivent subir une cure drastique des effectifs ....
Réponse de le 12/11/2018 à 13:51 :
Le coût 2ème section est très largement un mythe.
A la base c'est une règle traditionnelle de la République permettant la levée en masse de troupes et le rappel des généraux (un officier général étant extrêmement long a former) pour les commander.
Un général qui atteint l'age de la retraite et à des compétence particulières (soit la plupart d'entre eux, il' n'y a pas de gras dans l'armée) est donc souvent mis en "2ème section" plutôt que pensionné, leur solde étant parfaitement égale à ce qu'il toucherait en pension, la différence étant un certain nombre d'avantage en nature (uniformes, accès aux infrastructures, etc...)dont les coûts sont très largement mutualisés et irréductible par tête.
Il en résulte un gain net probable.
Pourquoi? Parce qu'en temps de crise il est beaucoup plus facile d'obtenir une consultation d'un général au 2ème bureau, c'est aussi une façon de "tenir" d'anciens généraux et de les empêcher de "travailler" dans le privé.
Exemple coup d’État au Vénézuela:
On appelle le général qui a fait toute sa carrière en Amérique du Sud d'abord au 3ème REI puis comme attaché militaire un peu partout et 10 ans au Venezuela, qui connaît tous les acteurs pour avoir un avis d'expert.
Il est au deuxième bureau: coût pour la république = 0€
Il est pensionné, il a monté un boite de conseil (comme tous): coût pour la république = X00 000€
Beaucoup de généraux sont pour la suppression de la 2ème section et c'est facile de comprendre pourquoi. Ils ont littéralement tout à y gagner (et la France, lire le contribuable, à y perdre).
Réponse de le 13/11/2018 à 15:32 :
Votre orthographe aussi en aurait besoin.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :