Transports : avant-goût de la galère qui nous attend demain

 |   |  537  mots
Comme notre reporter, les passagers du métro et du RER ont été ce mercredi matin déjà soumis à rude épreuve pour rejoindre leur travail. En raison ... d'un rail cassé.

«C'est le bordel partout !». Dans la gare des échanges de la station Châtelet-les Halles en plein coeur de Paris, la plus grande gare souterraine du monde (750.000 passagers chaque jour), tous les usagers ont le téléphone portable à l'oreille et le même mot à la bouche : «c'est le bordel partout». Ce mercredi 28 janvier, je sors d'une correspondance pour atteindre la ligne A du RER. Je rejoins une foule compressée. Impossible d'avancer dans le grand espace. Je demande à mon voisin, serré contre moi, ce qu'il se passe. Il m'explique que le trafic est totalement interrompu sur la ligne A du RER, celle qui transporte des milliers de voyageurs chaque jour en direction des grandes tours du quartier d'affaires de la Défense.

C'est comme un avant-goût de la galère qui attend les mêmes usagers demain, jeudi 29, déjà surnommé le "jeudi noir" pour cause de grève appelée par tous les syndicats des transports parisien. Une répétition générale en quelque sorte.

En attendant, les usagers tentent de se rabattre sur la ligne 1 qui double la ligne A du RER jusqu'au quartier d'affaires. Je tente la man?uvre. Elle se révèle impossible. L'accès même aux couloirs menant à cette ligne 1 est totalement bloqué par des milliers de passagers. Certains, poussés par l'urgence, escaladent les bordures des escalators. D'autres tentent de passer en force. Ils renoncent vite. Je parviens à me glisser vers le poste d'accueil de la RATP. Contre la vitre, une dame brune, vêtue d'un pull gris et d'un collant noir, est complètement accroupie victime d'un malaise provoqué par la promiscuité. Avec un autre usager, nous parvenons à la conduire dans le local et, avec un agent de la RATP, la mettre à l'abri de la foule. Elle reprend ses esprits. J'en profite pour me renseigner sur les causes de cette affluence. La réponse tombe: «un rail est cassé à la station Auber», m'explique l'agent de la RATP. Auber est la station entre Châtelet-les Halles et La Défense. Un symbole de cette centralisation à la française qui fait converger tous les trains vers Paris et tous les métros vers le centre de Paris. Un incident à cet endroit stratégique et la capitale est paralysée.

Je demande alors comment parvenir à rejoindre mon but, cette station la Défense, qui devient un véritable Graal et où m'attend un rendez-vous. Un agent de la RATP répond, visiblement pour la centième fois: «vous prenez la ligne B jusqu'à Denfert-Rochereau, puis la ligne 6 jusqu'à Etoile, puis la ligne 1 de la RATP». Soit un trajet qui double au moins le temps de transport. Je renonce. Dans le hall, un message maintes fois répété par les hauts-parleurs: «le trafic est interrompu sur la ligne A du RER entre les gares de Nation et de la Défense à la suite d'un rail cassé». Un communiqué de la RATP, publié en début de matiné, indique que l'incident s'est produit ce mercredi matin à 8 h 30 et précise que le trafic devrait être rétabli «aux alentours de 09h40». En fin de matinée, la RATP annonçait que la circulation des trains avait repris à 11H10.



 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"une dame brune, vêtue d'un pull gris et d'un collant noir" : c'est un avis de recherche ou un article de presse ?
Misère du journalisme actuel...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A 9h40 ce n'était plus un rail cassé mais un problème de signalisation. Je signale que de mon côté, au niveau du RER C cela ne fonctionnait pas franchement normalement non plus - terminus une station après mon départ et changement de train 10 minutes après. Mais les harsards ça existe après tout...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Maintenant que tout le monde prend ses précautions pour ne pas etre trop gene par la greve, les cheminots RATP ou SNCF trouvent des pretextes permettant de bien bloquer Paris... des rails cassés il y en avait semble -t-il egalement en gare de St Lazarre (le St Patron des mécontents...) une nouvelle forme d'action syndicale le mensonge sur matériel, a quand les vaches de normandie qui viennent sur les voies pour manifester contre les cadences de traites infernales ...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Est-il si sûr que la galère soit la grève , le vrais problèmene serait-il pas plutôt le récif vers lequel la galère se dirige ??
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il n'y aura pas de galère puisque nous serons tous dans la rue le 29/01/09 pour protester contre la politique générale du prince et des dirigeants bonusés et superbonusés.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour aller à la défense de la stationChatelet les halles, contrairement à la réponse de la personne de La RATP, il y a certainement d'autres itinéraires à proposer.
Je crois que se rendre à la gare St Lazare via les metros 4 ou ligne 14, et prendre un train sur la défense.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c est clair il faut se mobiliser contre ce gouvernement qui continue à avancer dans ses reformes tres mal faites voir pour certaines inutiles sans tenir compte de l avis des citoyens. le temps feodal est terminé arrêtons de nous cacher notre gouvernement est une bande d incapable !! la crise ça leur sert bien pour tout flinguer mais eux ne vous inquiétez pas ils ne sont pas touchés allons nous tolérer cela encore longtemps!!! les entreprises fuient la france nos emplois aussi !!! reagissons moi demain je fais grève et je vais manifester
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Euh...pour les vaches....c'est pas bientot le salon de l'agriculture ??! Il faudra rester attentifs.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La france a adapté les bonnes recettes du pére Mac Carthy aux fonctionnaires et service public de tout poil.. Montant la population contre son service public.. il est évident que c'est de la faute des syndicats, des grevistes, du passant qui passe si des dysfonctionnement techniques interviennent. Personne ne se pose la question à quoi servait tous ces fainéants dont on c'est débarassé.. remplacés par des agents d'acceuil ou des commerciaux.. c'était des techniciens des pattes grasses.. ceux qui passaient leur temp a regarder si un boulon était desséré, si une amorce de rupture n'était pas en cours.. ces inutiles ont les a supprimé.. les rails les matériels eux personne ne leur à dit qu'il ne seraient plus surveillés.. et ils tombent en panne.. comme il se doit..

Ah pendant ce temps le billet à augmenté.. mais le service c'est dégradé.. Mais l'entreprise devrait être plus rentable.. alors tout le monde est heureux.. ce sera le lot de tous les service publics.. jusqu'au moment ou la france sera coupée en 2 ceux qui ont des 4x4 et des actions en bourse et ceux qui vivent dans les favellas..

Bienvenue dans le 21eme siécle.. vous allez l'aimer les gens de droite ou de gauche vont vous le faire aimer.. car PS ou UMP c'est pareil puisqu'on passe d'un appareil à l'autre.. sans passer par la case convictions..

Je ne rêve que d'une chose que cette belle mécanique soit bien enrayée.. et qu'enfin le peuple ouvre les yeux
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
un rail cassé à Auber???????? Je prends le rerA tous les jours et tous les jours il y a des problèmes. Ce matin justement, quand je suis péniblement arrivée à 08h00 à Auber il y a eu une annonce pour un problème de signalisation! Et maintenant c'est le rail cassé! On a vraiment des transports en commun bien défectueux, curieusement le pris augmente.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"Ils" devraient montrer les photos des rails cassés ...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
3 heures pour aller de Bussy Saint Georges à Levallois Perret...Soit près de 3 fois le temps normal, tout en transitant par les bus, marche à pied dans le bois de vincennes, et la cohue générale dans le métro, que du bonheur !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
3 heures pour aller de Bussy Saint Georges à Levallois Perret...Soit près de 3 fois le temps normal, tout en transitant par les bus, marche à pied dans le bois de vincennes, et la cohue générale dans le métro, que du bonheur !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les syndicalistes sont une plaie pour ce pays. Au lieux de chercher comment faire grèves tout en étant payé ils ferais mieux de se mettre a bosser un peut. Je suis fonctionnaire mais je n'arrive vraiment pas à comprendre ces comportements. Ils faudrait pouvoir bannir du pays tout ces moins que rien qui ne pense qu'a eux et a garder leur privilèges !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ah oui Tonio ? Moi je trouve que c'est un style imagé et tout à fait parlant. Tu la vois cette pauvre femme dans son pull gris, tu as envie de la secourir toi aussi, elle étouffe dans ses collants noirs. C'est poignant. Non, définitivement, je trouve le style de ce journaliste tout à fait remarquable : simple mais efficace.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les problemes techniques dont les consequences sont amplifiees par la saturation du reseau n'ont rien a voir avec les greves. ils sont inevitables et statistiquement quantifiables. Bizarrement les greves aussi!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Un rail casse provoque un probleme de signalisation car (en gros) le courant de signalisation ne passant plus dans les rails cela provoque la fermeture du signal par securite donc tout est bloque ce qui dans un sens est rassurant. Avec la meilleure volonte il faut bien une bonne heure pour resoudre le probleme. Pendant ce temps les trains, un toutes les 3 minutes ,s'entassent et c'est le chaos. Il faut comprendre aussi que le reseau est a la limite de la saturation et que le moindre incident prend des proportions enormes
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Prenez tous vos vélos demain, ca fera un geste pour l'environnement, et ca étonnera les politiques!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bravoi Timecop!
prenons tous les vélos, à bas les voitures, les cars, les avions et toutemoyen du déplacement typiquement capitaliste et avec la joie descendons dans la rue pour surprendre les politiciens!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je suis poseur de voie a la sncf et connait un peu la ligne A un rail casser met en panne la signalisation et en fonction du type de rupture il faut entre dix minutes et plusieurs heures pour réparer alors si vous souhaiter risquez vos vies dans les transport continuez a dénigré les agents et le privé prendrat soin de vos voyages (cf metro de londres)
allez bon voy ages a tous

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :