Le Chiffre : 14 réacteurs en cours de fermeture, et ensuite ?

LE CHIFFRE A PARTAGER. Bâtie dans les années 1970, la centrale de Fessenheim en Alsace est à quelques heures de la fermeture définitive de son réacteur numéro 1. Elle est la doyenne du parc nucléaire français.

1 mn

En plus de l'arrêt des deux réacteurs de Fessenheim, la France a prévu de stopper l'activité de douze autres d'ici 2035. Au total, la France compte 58 réacteurs.

Le gouvernement s'est fixé pour objectif de ramener la part du nucléaire dans la production d'électricité à 50% au cours des 15 prochaines années, contre un peu plus de 70% aujourd'hui. Au-delà de 2035, aucune option n'est encore écartée, pas même un scénario sans nucléaire et 100% renouvelable. Une hypothèse à laquelle s'oppose EDF, qui préconise la fabrication de six EPR, les réacteurs nucléaires de nouvelle génération. Le gouvernement ne tranchera pas avant les élections de 2022.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 22/02/2020 à 15:36
Signaler
On va tous troquer les chaudière fuel et gaz avec des pompes à chaleur fonctionnant à l'électricité, et le pétrole des voitures en électriques à batterie, voire à hydrogène mais c'est très cher. Même avec des appareils moins gourmands, aspirateurs, é...

à écrit le 21/02/2020 à 18:56
Signaler
et ensuite? ben ensuite on fera tourner en france des usines thermiques, comme en allemagne, et on importera de l'energie des autres pays, comme en allemagne et l'electricite coutera le double, comme en allemagne ah ben non, c'est pas ecolo, c'est...

le 22/02/2020 à 8:15
Signaler
Excellent !!

le 22/02/2020 à 15:40
Signaler
Le prix de notre électricité c'est le "vrai" ou il est sous-facturé ? Qui peut le dire ? Un patron d'EDF voulait faire doubler le prix du kWh en 5 ans je crois, ou juste +50%, j'ai un doute. On paie le futur démantèlement des 58 réacteurs dans les fa...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.