Ornikar, l'auto-école low cost face aux obstacles

 |   |  451  mots
Ornikar devrait proposer un appréntissage de la conduite beaucoup moins onéreux. Les auto-écoles classiques perçoivent son arrivée d'un mauvais oeil. /Reuters
Ornikar devrait proposer un appréntissage de la conduite beaucoup moins onéreux. Les auto-écoles "classiques" perçoivent son arrivée d'un mauvais oeil. /Reuters
Ornikar, une auto-école low cost 2.0, tente de percer sur le marché fermé des auto-écoles. Flexibilité, indépendance et dématérialisation sont les mots d'ordre de cette startup qui propose une nouvelle méthode d'apprentissage.

Le projet innovant d'Ornikar ne passe pas. La startup veut créer une auto-école dématérialisée qui permettrait aux postulants au permis de réaliser 50% d'économies sur le passage du permis de conduire.

Mais elle doit d'attendre l'agrément délivré par la préfecture qui permet d'ouvrir une auto-école. Benjamin Gaignault, l'un des deux co-fondateurs déplore ainsi que la "demande soit bloquée pour raisons politiques » alors qu'ils se sont « conformés à la loi".

Pétitions et autres lettres aux députés ont été engagées pour tenter de faire avancer les choses. L'auto-école devrait être reçue au mois de juillet par les services du ministre de l'Intérieur faisant écho à la nouvelle réforme du permis de conduire.

Un projet craint par les auto-écoles classiques

Les investisseurs semblent intéressés par cette nouvelle manière d'enseigner la conduite. Selon Benjamin Gaignault, lorsque les syndicats s'attaquent à un projet cela veut dire qu'il est bon.

En outre, l'auto-école low cost fondée fin 2013 doit faire face aux mécontentements des autres auto-écoles "traditionnelles". Les syndicats du secteur ont d'ailleurs attaqué Ornikar en justice pour "exercice illégal de l'enseignement de la conduite."

L'offre d'Ornikar répond à la mobilité des étudiants

Ornikar veut mettre en place une méthode innovante : les professeurs indépendants sont contactés directement par les élèves. De quoi répondre à la mobilité permanente des étudiants contraints à changer plusieurs fois de résidence à cause de leurs études, leurs stages ou leur premier emploi, souligne Benjamin Gaignault, le co-fondateur de l'auto-école, interrogé par Challenges.

L'enseignement du code se fait sur Internet et les élèves peuvent s'entraîner de façon illimitée.
Un système de notation est aussi mis en place. Ainsi l'élève peut noter son professeur dans le but indique Benjamin Gaignault d'aller "vers plus d'efficacité".

Des tarifs défiants toute concurrence

Supprimer les frais de dossier et raccourcir l'attente liée au passage du permis de conduire sont les autres promesses d'Ornikar qui se base sur la possibilité d'être un candidat libre. Il peut donc s'inscrire à titre non-onéreux sur les listes d'attente de son choix, à Paris comme en province où le taux de réussite est plus élevé, comme l'indique Benjamin Gaignault.

Les tarifs défient toute concurrence puisque l'heure de conduite est fixée à 35 euros contre 60 euros pour certaines auto-écoles à Paris. Le pack de 20 heures de conduite plus le code est facturé à 690 euros contre au minimum 1000 euros chez les auto-écoles classiques.

Pour l'heure l'auto-école low cost espère commencer son activité en septembre prochain. Et bouleverser l'apprentissage de la conduite en France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/11/2014 à 10:33 :
comment etre sur en auto ecole low cost que le moniteur fera bien sont travail , alors que dans l auto ecole de proximite il es vite reperer, a oui l eleve va le noter, sacher quand mm que si le moniteur est simpas mm si il n enseigne pas correctement il sera bien noter est bien d autre chose rentrerons en compt ; enseignant 2009
a écrit le 09/07/2014 à 23:45 :
l accident est aussi dématérialisé ? oups, un peu provoc peut être!!
si la formation pour apprendre à conduire une voiture est onéreuse, a combien peut on estimer la vie d un ou d une jeune ?
tout apprentissage est pour la vie... une heure de soutien en anglais, en musique ou en math c 'est combien? pour le prof mais si on loue une voiture c est combien de l'heure?
on nous dit qu'il faut le permis pour trouver un travail, l'assurance est elle fournit avec le véhicule lorsque l on s inscrit à pole emploi? et combien cela coute tous les ans déjà ? sans compter la surprime attribuée dangereusement aux jeunes conducteurs!!!...
il y a beaucoup de démagogie derrière toutes ces propositions
moins cher ou pour une meilleure qualité/prix
oui à plus de transparence des tarifs des auto ecoles car l heure de conduite sera toujours trop cher si je n y apprends rien et que je me promène assisté d un formateur, oui à plus de transparence sur la performance des établissements ( vroom vroom super site comparatif )
non à la désinformation ... la sart up devrait regarder la réglementation liée à l ouverture d un établissement "auto école" dans le code de la route et c est sans aucune ambiguïté que ces "jeunes" entrepreneurs comprendraient qu'ils vont encore attendre pour ouvrir un bureau sans bureau, attendre juste une modification de la loi....demain peut etre qui sait

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :