Patrimoine : les Français se sont enrichis de 3,2% en 2016 grâce à l'immobilier

 |   |  373  mots
Ce graphique illustre l'évolution des stocks patrimoniaux des grands secteurs institutionnels rapportés aux flux macroéconomiques depuis 2008 : ainsi, fin 2016, le patrimoine net des ménages représente l’équivalent de 8,3 années de leur revenu disponible net.
Ce graphique illustre l'évolution des stocks patrimoniaux des grands secteurs institutionnels rapportés aux flux macroéconomiques depuis 2008 : ainsi, fin 2016, le patrimoine net des ménages représente l’équivalent de 8,3 années de leur revenu disponible net. (Crédits : Banque de France Insee)
Le patrimoine des ménages français s'est élevé à 11.145 milliards d'euros l'an passé, en progression plus soutenue que l'année précédente, en raison de la hausse des prix de l'immobilier, selon l'enquête annuelle de la Banque de France.

Quand l'immobilier va, tout va ? L'enquête annuelle de la Banque de France sur "le patrimoine économique national" (qui comprend celui des ménages, celui des entreprises financières ou non et celui des administrations publiques), montre "une nette augmentation" de ce dernier, de 3,1% en 2016 par rapport à 2015, à quelque 14.023 milliards d'euros. Il s'agit du patrimoine net, retraité des dettes et passifs. La tendance est en accélération en comparaison du + 2,2% de l'année précédente, "sous l'effet de la hausse des prix des logements et des valorisations boursières", indique l'étude publiée en coopération avec l'Insee ce vendredi.

Le patrimoine économique net des ménages s'élève à 11.145 milliards d'euros fin 2016 et a connu cette même accélération (+ 3,2%, après + 2,2%), du fait de la progression des prix de l'immobilier (+2%). Il représente 8,3 fois leur revenu disponible net de l'année. 

"La croissance de l'ensemble des actifs non financiers des ménages, qui constitue les deux tiers de leur patrimoine total, reste toutefois inférieure au taux de croissance annuel moyen entre 2004 et 2014 (+ 3,8%)", relève l'étude.

Assurance-vie et actions

L'assurance-vie continue de représenter "une fraction importante du patrimoine des ménages", de l'ordre de 1.920 milliards d'euros (+3,1% en neutralisant les effets de changement de comptabilisation de la réglementation "Solvabilité II"). Les placements bancaires augmentent, en particulier les liquidités laissées sur les comptes de dépôt (encours de 1.433 milliards, +4,1%).

La Banque de France relève que "les ménages favorisent les plans d'épargne-logement." S'ils ont bénéficié de la hausse des actions (1.347 milliards d'euros placés en actions et parts de fonds), l'étude relève que "les ménages continuent de se détourner de la détention directe de titres de créance (-5,2%, après -14,5%)".

L'effet de la hausse des prix de l'immobilier se voit aussi du côté du passif, des dettes :  ainsi, l'encours de crédits obtenus par les ménages augmente de 4,3%, après + 3,1% en 2015 (à 1.275 milliards d'euros).

Patrimoine ménages français 2017

[Le patrimoine des secteurs institutionnels fin 2016 : actifs non financiers et financiers pour l'ensemble de l'économie nationale, les ménages, les sociétés non financières et financières, les administrations publiques. Crédits : Banque de France]

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/12/2017 à 11:54 :
Cela ne s'appellerait-il pas de l'inflation ?
a écrit le 25/12/2017 à 11:40 :
une hausse carabinée de la taxe foncière se profile donc...
a écrit le 24/12/2017 à 19:32 :
Moins le racket fiscal dans le même temps.
a écrit le 24/12/2017 à 15:54 :
Parfait vous êtes plus riches ,c'est pour préparer la hausse de la taxe foncière, de la TVA et la baisse du SMIC il y a encore du grain à moudre pour ce gouvernement ...
a écrit le 24/12/2017 à 15:54 :
Parfait vous êtes plus riches ,c'est pour préparer la hausse de la taxe foncière, de la TVA et la baisse du SMIC il y a encore du grain à moudre pour ce gouvernement ...
a écrit le 24/12/2017 à 15:34 :
il y a pres de 10 ans, le figaro titrait triomphalement que les francais etaient plus riche que les allemands (c etait sous sarko, la redaction du Figaro devait donc faire la propagande qui va bien). La raison ?

L immobilier francais etant plus cher qu en RFA, le francais etait donc en theorie plus riche que son equivalent germanique. Evidement c est completement pipeau car les prix de l immobilier francais sont soutenu par des subventions etatiques (PTZ, Pinel). Et on voit tous les jours le resultat: en france chomage et balance commerciale deficitaire, en RFA excedent et plein emploi !

Sans compter que le niveau de vie est pas a notre avantage: promenez vous dans une ville de RFA et vous allez voir qu elle est nettement plus prospere : pas de SDF, un parc automobile qui n a rien a voir et tres peu de centre ville desertés avec des commerces fermés comme dans plein de villes en france !

PS; la RFA ne va pas bien uniquement a cause de l immobilier a un tarif raisonnable mais c est sur qu en France les prix du logement sont un boulet. Il serait temps d arreter la gabegie et au moins de supprimer les subventions. On pourrait aussi brider l offre de credit (pas de credit > 15 ans) et taxer un peu plus les proprietaires comme en suisse mais ca reste du reve dans un pays qui privilegie la rente au travail
a écrit le 24/12/2017 à 15:11 :
Si j’ai bien compris, les Français sont plus riches, mais le niveau d’endettement augmente. Il est vrai que tous les chiffres sont donnés en valeur nette, ce qui veut dire qu’ils intègrent théoriquement le poids des dettes.
Ceci dit, même si la France est un pays riche il faut impérativement faire attention à la dette, l’expérience ayant montré que l’endettement n’est pas obligatoirement porteur de croissance

Pour rappel, les derniers ménages à avoir vu la valeur de l’immobilier grimper et de ce fait avoir investi en toute confiance dans l’immobilier, à crédit… c’était aux USA un peu avant 2007 et la crise des subprimes qui a suivi. Certes, la situation n’a rien de comparable et il y a actuellement un afflux de capitaux et des taux bas, pour combien de temps ?
Dans l’immobilier, il semble difficile de se fier à la valeur du marché, vu que dans ce secteur il y a l’offre et la demande, mais aussi le marché est en partie faussé par des artifices de défiscalisation et de subventions qui incitent à construire des biens qui ne correspondent pas toujours à la demande.
Le coût du logement se renchérit
Il faudrait étudier l’évolution des proportions consacrées au logement, par rapport au niveau de revenus ou par rapport au PIB. En 2014, d’après l’INSEE « 23,6 % de la consommation finale effective des ménages est allouée au service de logement ».
Suivant les catégories, car d’après l’INSEE, pour les plus pauvres 40 %, des revenus étaient consacrés au logement en 2010. C’est beaucoup et cela laisse supposer qu’il existe des limites mécaniques à la valorisation immobilière.
Faut-il être comptable ?
Concernant la dette des administrations publiques, j’avais cru comprendre qu’il y avait une histoire de dette hors bilan (d’après l’économiste Jean-Yves Archer et d’autres rapports) et je ne vois pas où cela apparait dans les tableaux T1 ?
Ce sont des engagements de l’Etat sur les retraites des fonctionnaires et autres garanties et il parait que les régimes de retraite ne sont pas intégrés au passif ?
Malheureusement il ne reste plus beaucoup de participations publiques à vendre et à un moment il faudra se résoudre à réduire la dépense publique. Tout le monde sait que ce sera difficile, c’est probablement sur ces sujets que l’UE et l’OCDE attendent les réformes.
Si l’on se compare aux USA, la situation n’est pas si catastrophique, eux seraient à 200000 Milliards de dette (ou 35 000 milliards suivant les avis) et cela ne devrait pas s’arranger avec les annonces de baisses massives d’impôts.
Il doit certainement y avoir une voie du milieu pour assurer un équilibre social et sociétal.
En tous cas il faut l’espérer car tous ces chiffres étant des moyennes, la middle class se réduisant, les écarts entre les plus riches et les plus pauvres se creusant, cela revient à paupériser et donc à exclure une part croissante de la population.
a écrit le 24/12/2017 à 14:16 :
en gros les français sont riches comme les autres, bon !
a écrit le 24/12/2017 à 12:49 :
C est sur que ce n est pas grâce à la baisse des taxes et des impots sous l ère Macon que les francais ce sont enrichit.....
Réponse de le 24/12/2017 à 15:36 :
de ce cote Marcon va plutot dans le bon sens en taxant plus les retraités au lieu d une augmentation de la CSG qui aurait frappé les actifs. En plus il semble avoir la volonté de donner des grand coup de pieds dans la fourmiliere des services etatiques qui coutent cher avec un service mediocre genre France television/radio france
Réponse de le 25/12/2017 à 19:23 :
@cd:je vous rassure,la hausse de la csg s'applique aussi aux actifs le 1 er janvier.
a écrit le 24/12/2017 à 12:18 :
vite, un impot pour les appauvrir, et en faire des bons pauvres, au lieu d'en faire des sales riches.......... un peu comme dans tout pays qui n'a rien d'ultraliberal qui se respecte et cherche a appliquer avec zele les plans de lenine
a écrit le 23/12/2017 à 22:01 :
Qui ose ecrire ce type de titre ?
C est completement faux!
1) seul les proprietairess se sont enrichit avec la hausse. Et encore, si vous avez emprunte, il faut deduire le cout du credit
2) si votre logement a gagne 3%, vous avez probablement rien gagne ! Car si vous le vendez et devez racheter autre chose pour vous loger, le autre chose aura aussi prit 3%... pire si vous etes jeunes et vous devez achter plus grand, vous serez perdant (acheter plus grand =acheter plus cher. Donc si vous vendez 103 l appart achetez 100, vous allez devoir payer 206 ce qui valait 200)

Bref saus si vous etes multi proprietaire ouretraite vendant un appart a paris pour aller vivre en auvergne dans un studio, le gain n est pas evident. ..


Pour finir je rappelerai le proverbe boursier "tant qu on a pas vendu on a pas gagne". Si demain les prix s effondrent, votre gain sera reste virtuel. Vrai pour l acheteur d action alcatel des annees 2000 comme pour celui de parpaings aujourd hui...
Les prix actuels ne tiennent qu a cause de l endettement massif des jeunes generations.. mais non seulement les taux ne vont pas rester bas eternellement mais la pauperisation des jeunes fait qu il ne pourront pas payer toujours plus
Réponse de le 24/12/2017 à 18:04 :
+ 1
a écrit le 23/12/2017 à 17:41 :
"les Français se sont enrichis de 3,2% en 2016 grâce à l'immobilier"

Les français qui ont de l'immobilier se sont enrichis de 3,2%.
Réponse de le 24/12/2017 à 16:23 :
C'est faux cela reste un chiffre qui ne veut rien dire, les français de nombreuses régions, s'appauvrissent avec la baisse des prix de l'immobilier.
a écrit le 23/12/2017 à 11:37 :
Il est temps d'introduire le loyer fictif qui fera baisser les prix de l'immobilier et permettra aux français de se loger plus facilement
Réponse de le 23/12/2017 à 15:41 :
Ce n'est qu'une spoliation, digne de l'ex URSS
Réponse de le 23/12/2017 à 17:32 :
Mais pourquoi macron ne le fait il pas au lieu de son usine à gaz d’IFI?

Même les suisses (pourtant pas très socialiste) le font
Réponse de le 24/12/2017 à 11:59 :
@élu ps @Michel: d'abord il est faux de parler de loyer fictif en suisse ..parlez de loyer fictif dans quelques cantons ou il n existe pas de taxe foncière. Macron n pas fait autre chose que de mettre en place le loyer fictif en supprimant la taxe d habitation (Les 20 % qui continueront à la payer sont très majoritairement proprietaires) .Les maires sont unanimes: il y aura explosion de la taxe foncière ..Alors expliquez moi la différence entre un impôt sur la propriété (taxe foncière + pour certains IFI) et loyer fictif ?
a écrit le 23/12/2017 à 9:10 :
La reprise française est à peine entamée que l'immobilier est reparti à la hausse plus vite que la moyenne des salaires, un problème récurrent en France, synonyme de fossé riches/pauvres qui va encore s'agrandir. Force contraire à la flexibilité et à la mobilité !
Et cela touche les particuliers mais aussi les entreprises, principalement les TPE et micro entreprises.
Mais, habitude maladive chronique, l'Etat ne fera rien !
Pouvoir d'achat et prix de l'immobilier, à comparer avec l'Allemagne, la perpétuelle machine à perdre française.......
Réponse de le 24/12/2017 à 15:39 :
le probleme c est que lutter contre la hausse des prix c est suicidaire electoralement. Vous vous mettez a dos les promoteurs et le BTP, les baby boomers (gros gagnant de l explosion des prix). Les beneficiaires sont les jeunes qui sont pas tres nombreux et en plus votent peu... Enfin on a deja vu un changement avec l APL: le gouvernement a reconnu que ca faisait que pousser les prix vers le haut. Mais ils ont pas ose aller plus loin : il aurait fallu tailler dedans ainsi que sur le Pinel et PTZ (sur ce derniers ils ont essaye et reculé)
Réponse de le 26/12/2017 à 14:56 :
Les aides sont utiles quand la France est au plus mal, pour la relance, mais elles avaient été déclenchées trop tard ! Ensuite comme elles sont très mal encadrées, c'est bien maintenant les agences, le BTP, les bailleurs et les banques qui vont en profiter à plein. Avec bénéfices en répercutant sur les prix et loyers, il est donc nécessaire de limiter la Pinel et le PTZ, plutôt que les étendre !
L'assistanat plutôt que de redonner du pouvoir d'achat, faciliter la mobilité et d'améliorer les offres, c'est chronique Made in France.......
a écrit le 23/12/2017 à 9:03 :
Patrimoine immobilier en hausse tout dépend de la région voir de la ville et généraliser me semble plutôt abusif...les prix stagnent voir baissent et grande difficulté à vendre tout ce qui est supérieur à 250 Ke, il suffit pour se convaincre de cette réalité de regarder le nombre d'annonces immobilières sur le bon coin lequel bat tous les records en quantité...
a écrit le 23/12/2017 à 9:03 :
Patrimoine immobilier en hausse tout dépend de la région voir de la ville et généraliser me semble plutôt abusif...les prix stagnent voir baissent et grande difficulté à vendre tout ce qui est supérieur à 250 Ke, il suffit pour se convaincre de cette réalité de regarder le nombre d'annonces immobilières sur le bon coin lequel bat tous les records en quantité...
Réponse de le 24/12/2017 à 16:25 :
Robert, cette véritée ne va pas dans le sens du vent qu'il faut propager dans l'Opinion Publique...
Réponse de le 24/12/2017 à 18:03 :
http://www.20minutes.fr/lyon/2162839-20171106-immobilier-grenoble-prix-baissent-plus-personne-veut-acheter

Hélas
a écrit le 23/12/2017 à 8:28 :
Au crépuscule de ma vie, cet article m'apprend que ma maison vaut 3.2% de plus... Le fisc va bientôt pouvoir sabler le champagne!
a écrit le 23/12/2017 à 8:26 :
Une grande parte de ce soi-disant patrimoine repose sur du vent ...
Réponse de le 24/12/2017 à 17:59 :
Et la finance que du papier !!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 23/12/2017 à 6:21 :
Bientôt la baisse et les 3,2% deviendront des pertes.
A Vence pour un 2 pièces en R.d.j., sombre et humide, € 1294,- de Taxe d'habitation, sans abattement et majorée de 40%, voire 60%, quel que soit le revenu, pour résidences secondaires, Pourtant un "résident secondaire" ne coûte que très peu à la commune, alors qu'il donne du travail à pas mal de personnes dans cette même. - Il faudra choisir un autre pays pour vôtre résidence secondaire, en Croatie et au Portugal une résidence, même secondaire, ne coûte qu'un tiers de ce que la même coûterait en France. Réfléchissez donc avant d'investir en France. Le chômage n’intéresse pas nos dirigeants, il semble. -
La fiscalité punitive n'enrichit ni le peuple ni le pays, elle les appauvrit.
a écrit le 22/12/2017 à 20:43 :
Ils se sont enrichis.....puisque les français se sont enrichis supprimons toutes les aides et allocations....on verra alors la répartition de cet enrichissement.....mais bonne nouvelle pour tous, les prix vont prendre une claque en 2018....il n'y a qu'a voir déjà le prix des vêtements....le Président de la feuille de paie 😂😂😂😂 des factures...certainement!
a écrit le 22/12/2017 à 20:42 :
Le poids des ou l'outrance des mots, j'aime le mot enrichis, l'année prochaine ce sera l'inverse !!!!!
a écrit le 22/12/2017 à 20:12 :
Le 22 décembre 2017 , on nous communique les chiffres de fin 2016 !!! On est en plein cauchemar , que d'incapables de nous donner les chiffres avec 1 an de retard .
a écrit le 22/12/2017 à 18:34 :
Tout ca est relatif, la valeur des biens immobiliers va et vient. On sent bien que les prix atteignent des prix qui ne sont supportes et supportable grace/a cause des taux historiquement bas. La croissance a laquelle nous assistons est artificielle parce qu'elle ne provient que de l'endettement, et c'est vrai dans le monde entier. Depuis 2008 on sait ou tout ca mene et il ne serait pas tres surprenant que nous soyons proche de la prochaine crise (une en moyenne tous les 8 ans).On a un marche boursier qui atteint des sommet, des start up qui accumulent les pertes mais qui levent des fonds en pagaille, il suffit d'une panique et tout ce beau chateau de carte
economique s'ecroule.
Réponse de le 23/12/2017 à 6:02 :
Le vrai danger vient d'Outre Rhin, s'ils réussissent à imposer un banquier à eux à la tête de la BCE ce sera la Bérézina pour la plupart des pays de la Zone Euro !
Espérons que nôtre Roi-Soleil sera capable d'éviter cela.
Réponse de le 24/12/2017 à 15:44 :
au contraire, il vaut mieux avoir un allemand qui arrete cette politique suicidaire. jeter de l argent dans le systeme bancaire ne fait que creer des bulles. et quand celles ci vont exploser c est le contribuable qui va passer a la caisse et ca va faire mal. Il n y aura pas d autre pays pour eponger nos dettes comme pour les grecs (lesquels ont eut la chance de faire partie de l UE)

A votre avis comment expliquer que l immobilier a triplé alors que les revenus ont fait a mieux 20 % ? cette hausse repose uniquement sur le credit (taux faible et duree en hausse. on empruntait sur 15 ans maintenant sur 25-30 ans). Quant la bulle va exploser, les actions vont baisser (pas trop grave) mais aussi un grand nombre de "winners" vont se retrouver avec de l immobilier achete 30-40 % trop cher. s ils vendent ils sont ruinés (l apport perso envolé et encore des dettes a la banque) -> pas de mobilité possible et pb si divorce ...
a écrit le 22/12/2017 à 16:19 :
Ce serait bien de rectifier le titre en : "Certains... Français se sont enrichis de 3,2% en 2016 grâce à l'immobilier"
a écrit le 22/12/2017 à 16:13 :
Si notre logement a augmenté de valeur, pour en bénéficier, on va devoir le vendre. Pas pratique d'être "riche" sans pouvoir le matérialiser. Ah les économistes, statisticiens.
a écrit le 22/12/2017 à 13:03 :
On remarquera que les actifs financiers des ménages (en grande proportion des classes aisées) déclarés (car il y a aussi les placements en paradis fiscaux non déclarés) sont nettement supérieurs (5111 G€) à leur endettement (12618 - 11145 (chiffre donné dans l'article qui doit correspondre au patrimoine net) G€ = 1473 G€) et à celui des administrations publiques incluant la sécurité sociale (autours de 2250 G€). Il faut aussi ajouter les actifs financiers desdites administrations 1268 G€, les actifs financiers (et aussi les dettes financières) de sociétés privées familiales non prises en compte dans les comptes des ménages (je ne sais pas quelle proportion dans les chiffres du tableau de l'article) et bien sûr les avoirs fiscaux des ménages (aisés) et d'un certains nombres de sociétés privées placés dans les paradis fiscaux.
Tout cela pour dire que l'on peut gérer sans problème la dette publique du pays à l'heure actuelle.
Réponse de le 22/12/2017 à 16:55 :
pourquoi vous limitez-vous aux "actifs financiers des menages" (...pour eponger la dette publique)? il serait tout aussi pratique, et plus efficace, d'utiliser le patrimoine immobilier. Les actifs financiers peuvent facilement etre deplaces pour echapper a la tentation de l'etat de ne pas respecter le droit de propriete (c'est bien cela que vous avez en tete?), pas l'immobilier.
Réponse de le 22/12/2017 à 19:08 :
De plus les actifs financiers servent à créer de la valeur (investissement, action entreprise...)
L’immobilier ancien ne sert à rien, qu’à la rente et la redistribution des richesses des salariés vers les rentiers
Réponse de le 22/12/2017 à 19:08 :
De plus les actifs financiers servent à créer de la valeur (investissement, action entreprise...)
L’immobilier ancien ne sert à rien, qu’à la rente et la redistribution des richesses des salariés vers les rentiers
a écrit le 22/12/2017 à 12:55 :
Micron et son IFI va vite mettre un terme à ce scandale. Il faut dégager des liquidités pour financer les projets foireux de ses copains techno.
a écrit le 22/12/2017 à 12:46 :
L'INSEE nous fait des statistiques type URSS depuis les socialistes.....Chomage, croissance, inflation etc.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :