Le "Bus Direct-Paris Aéroport" prend le relais des Cars Air France

 |   |  593  mots
ADP et Keolis s'associent pour proposer un nouveau service de mobilité entre Paris et les aéroports de Roissy et d'Orly. Baptisé Le bus direct, il assurera 300 trajets quotidiens entre 5h et minuit tous les jours de l'année.
ADP et Keolis s'associent pour proposer un nouveau service de mobilité entre Paris et les aéroports de Roissy et d'Orly. Baptisé "Le bus direct", il assurera 300 trajets quotidiens entre 5h et minuit tous les jours de l'année. (Crédits : DR)
ADP et Keolis ont lancé ce jeudi un système de navettes en bus pour relier les aéroports parisiens à la capitale. Ils remplacent les cars Air France. Le service se veut "premium" et "sans couture" pour les voyageurs, notamment la clientèle étrangère.

Bye-bye les Cars Air France. Exploités depuis 2008 par Aérolis, filiale du groupe Keolis, ceux-ci font place, pour relier les aéroports parisiens de Roissy-Charles de Gaulle et d'Orly au centre de Paris, au "Bus Direct - Paris Aéroport".

"Air France a décidé d'elle-même de partir", et ADP a jugé bon de reprendre le flambeau, ont précisé d'emblée Augustin de Romanet et Jean-Pierre Farandou, PDG respectivement d'ADP et de Keolis, lors d'une conférence de presse commune ce jeudi 12 mai pour annoncer leur partenariat. Et d'ajouter:

"Il était temps de changer car il régnait une confusion autour des précédents cars, que les voyageurs n'osaient auparavant pas prendre, pensant qu'ils étaient réservés aux clients Air France."

Concernant le financement du projet, Keolis assure n'avoir reçu "aucune subvention":

 "C'est un investissement en fonds propres de Keolis, c'est une prise de risque totale. Le seul revenu est celui du client".

Le groupe évoque 2 millions de voyageurs transportés en bus chaque année, et table sur un trafic de 2,5 millions passagers d'ici un à deux ans.

La course au service "sans couture"

Pour cela, le service, qui se veut "premium", se doit d'être à la hauteur des attentes des clients, et en particulier des touristes. Keolis et ADP en ont bien conscience. L'ambition des deux groupes est ainsi de proposer un service "sans couture" - le mot est à la mode chez les acteurs du transport, qui ambitionnent tous de gagner la bataille de la multimodalité.

Avec un voyage qui commence dans le bus. Un bus flambant neuf, en service depuis ce jeudi 12 mai donc, avec tout le confort que peut espérer un voyageur, tel qu'un bagagiste, et la présence à bord d'un port USB ainsi que du Wifi. Mais pas seulement. Le personnel à bord, bilingue aujourd'hui, devrait à terme parler 11 langues (arabe, indien, chinois, etc.), afin de répondre aux attentes des touristes ne parlant ni français ni anglais. C'est pourquoi ADP souhaite mettre à disposition des voyageurs des dépliants traduits dans 11 langues dans les kiosques des aéroports.

Quant aux tarifs, ils démarrent à 12 euros l'aller simple et 20 euros l'aller retour pour Orly et 17  et 30 euros pour Charles de Gaulle. L'achat des billets pourra se faire en ligne - un gain de temps considérable - et notamment via des applications telles que Moovit et CityMapper.

Les bus rouleront de 5h du matin à minuit 365 jours par an, et les voyageurs seront informés en temps réel, via leur smartphone, des horaires des prochains passages des bus aux différents arrêts. Pour mieux répondre aux besoins de transport dans l'Ouest parisien, Keolis a également décidé de créer trois nouveaux arrêts (Trocadéro, Tour Eiffel et La Motte-Picquet).

Fluidifier la mobilité des voyageurs

Après la récente acquisition de l'entreprise Transports Daniel Meyer, le lancement de ce nouveau service traduit l'ambition de Keolis de devenir un acteur de référence de la mobilité en Ile-de-France

"Avec Le Bus Direct, nous allons une nouvelle fois apporter une solution satisfaisante pour de nombreux clients, démontrer notre expertise, et illustrer notre engagement en tant qu'acteur de la mobilité au service du développement de la région Ile-de-France", se réjouit Jean-Pierre Farandou.

Sans oublier que Keolis vient récemment d'entrer au capital de la société de voitures de transport avec chauffeur (VTC) de Benjamin Cardoso, LeCab. Une solution qui reste d'ailleurs peut-être plus intéressante pour les voyageurs qui font route vers les aéroports à plusieurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/05/2016 à 14:07 :
Rappel:
Aller simple Paris / Beauvais = 15.90 euros. (110 km)
Et les billets d'avion... hou,la,la, je ne vous en parle même pas. (9.99, 19,99, 29.99... etc).
Bon voyage
a écrit le 13/05/2016 à 10:49 :
Tarif prohibitif, dès que vous êtes 2 passagers, avec les nouveaux tarifs des taxis (tarif maximum pour Paris / orly ou Paris/Roissy), et les VTC un poil moins cher que les taxis. Ce service n'est pas adapté en terme de prix...
De plus, les possesseurs du pass Navigo, bénéficie gratuitement (inclus dans l'abonnement) de l'accès au Roissy Bus et Orly Bus, un service certes un peu moins premium, mais suffisamment confortable et pratique pour desservir les 2 aéroports.
a écrit le 13/05/2016 à 8:29 :
A quand un "vrai" train rapide, propre, non pollué, sans grève, entre Paris et CDG, et à un prix raisonnable,comme cela existe dans de nombreux pays ? Et non ce RER minable, sale, qui s'arrête bien trop souvent, et qui à certaines heures ressemble à la cour des miracles
a écrit le 13/05/2016 à 8:26 :
le service ne marchait pas ce mercredi, les employés étaient en train de changer les logos sur les cars.
Imaginez les touristes qui ont attendu en vain des cars à l'Etoile et qui ont du se rabattre en urgence sur des taxis pour ne pas rater leurs vols.
Service prohibitif, lent (autorouteA1) et fréquence des bus minable.
Le premier car part à 5h00 donc trop tard pour prendre le premier vol de CDG.
Bref un service français, cher et inconfortable.
Vivement que flixbus ou wizzair vienne les concurrencer en proposant des bus 2 à 3 fois moins chers.
a écrit le 13/05/2016 à 7:52 :
Paris CDG 30 euros, sur le site SNCF on trouve un Paris Londres à partir de 9 euros..... Avec en plus le trajet pour aller à la station de.départ( métro premium??)
a écrit le 13/05/2016 à 6:02 :
Louable initiative, mais qui helas arrive un peu tard.
Et puis les tarifs sont prohibitifs a l'heure des voyageurs low coast.
La France quoi, toujours trop tard.
a écrit le 13/05/2016 à 2:45 :
@ BONJOUR A TOUTES ET A TOUS : Quelle différence S.V.P. ! A part une augmentation substantielle du prix pour le transport d'un passager ......
a écrit le 12/05/2016 à 23:04 :
et puis les prix proposés sont affreusement élevés ! C'est du racket.
Pour un voyageur qui prend une low cost entre une capitale européenne et Paris à 100 euros l'A/R, ce prix est une honte.
a écrit le 12/05/2016 à 20:49 :
En effet, à ce prix là je vais continuer à prendre le RER moins cher...quand on sait que e métro entre O'hare et Chicago coûte autour de $5, soit moins environ €4:-....ils annonce ces cars comme une révolution....vraiment?
Réponse de le 13/05/2016 à 5:00 :
O'Hare -> Chicago downtown = 50 minutes donc pas terrible non plus, c'est a comparer au RER
prenez plutot l'exemple de HK; avec un train Airport Express, qui arrive en centre ville en 20min!
Réponse de le 13/05/2016 à 10:26 :
Quelle est la pertinence de sortir une ville comme Chicago?
Je pourrais aussi vous dire qu'a Lisbonne le bus coute 2 euros et qu'a Stockholm plus de 30 euros...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :