Bien portant, Boulanger propose 1.000 contrats pour les jeunes

 |  | 346 mots
Lecture 2 min.
Le patron de l'entreprise estime que 2021 sera une année où on maintiendra un bon niveau d'activité.
Le patron de l'entreprise estime que "2021 sera une année où on maintiendra un bon niveau d'activité". (Crédits : Reuters)
Le spécialiste en électroménager et multimédia a largement profité du déconfinement, notamment grâce à ses activités dans l'électroménager, le loisir et la bureautique, au point qu'il anticipe un chiffre d'affaires 2020 plus important que l'année précédente. L'entreprise a donc décidé de recruter d'ici à février 1.000 jeunes via l'alternance ou l'apprentissage.

Boulanger, le spécialiste en électroménager et multimédia du groupe Mulliez, "fonctionne bien", au point d'anticiper un chiffre d'affaires 2020 plus important que l'année précédente, et va proposer à partir de lundi 1.000 contrats à destination des jeunes, a déclaré à l'AFP le patron de l'entreprise, Emmanuel Deschamps.

Après avoir vu son chiffre d'affaires "divisé par deux" pendant le confinement, le directeur général du distributeur spécialisé a enregistré un chiffre "doublé" lors des premières semaines de déconfinement. Et depuis, "on a nos trois grandes activités, l'électroménager, le loisir avec les TV et consoles, et la bureautique, qui sont très porteurs et continuent à l'être aujourd'hui".

Lire aussi : Le coronavirus, le grand "booster" du commerce en ligne

De bonnes prévisions pour 2021

"On n'est plus sur du rattrapage, mais dans un mode de vie qui va être durable tant que le virus va être présent et cela peut durer un certain temps", observe le chef d'entreprise, pour qui "2021 sera une année où on maintiendra un bon niveau d'activité".

S'il se veut prudent vu les incertitudes qui perdurent, il prévoit pour 2020 un chiffre d'affaires de 3,5 milliards d'euros, soit "plus que l'année dernière".

Lire aussi : Fnac Darty, première grande entreprise sauvée par l'Etat

Boulanger a donc décidé de recruter d'ici à février 1.000 jeunes via l'alternance ou l'apprentissage, contre environ 300 habituellement, explique M. Deschamps. "Une grande partie sera ensuite embauchée dans l'entreprise s'ils le souhaitent", estime-t-il, précisant que les offres vaudront dans des métiers divers, vente, marketing, numérique, relation clients, ressources humaines, achat, logisticiens.

"Si une entreprise comme la nôtre, qui est sur un marché plutôt porteur, ne fait rien, on faillit a notre devoir en quelque sorte", d'autant plus, estime-t-il encore, dans un environnement où les opportunités de travail pour les jeunes, à l'étranger par exemple, sont perturbées par l'épidémie.

Lire aussi : Europe : le chômage accélère dans les pays du Sud, les jeunes en première ligne

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/09/2020 à 11:48 :
Je dirais en plus qu'ils ont un système de cde en ligne efficace, avec au choix livraison à domicile sur RV ou enlèvement en magasin ( Je leur ai cde ds aucun pb une TV 4K non commercialisée en magasin il y a 4 ans).
Super qu'ils misent sur des jeunes en formation, une Entreprise qui voit loin...
a écrit le 21/09/2020 à 9:36 :
Pas facile à trouver les bonnes nouvelles en ce moment mais alors pas du tout !
a écrit le 21/09/2020 à 9:33 :
Avec 4000 euros de prime pour les jeunes, les vieux sont pas pres de retrouver du boulot.
Vite, une prime de 6000 pour les vieux

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :