Le groupe naval allemand TKMS gagne la bataille navale du Brésil

 |   |  495  mots
La livraison des corvettes brésiliennes par ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS) est prévue entre 2024 et 2028.
La livraison des corvettes brésiliennes par ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS) est prévue entre 2024 et 2028. (Crédits : TKMS)
ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS), associé à Embraer, a remporté l'appel d'offres de la marine brésilienne portant sur l'achat de quatre corvettes d'escorte. Un programme estimé à 1,6 milliard de dollars environ.

Le groupe naval allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS), associé à Embraer au sein du consortium Águas Azuis, a remporté l'appel d'offres de la marine brésilienne portant sur l'achat de quatre corvettes d'escorte dans le cadre du programme Tamandaré (CCT). Estimé à 1,6 milliard de dollars environ, ce programme prévoit la construction d'un premier lot de quatre corvettes afin de remplacer les frégates vieillissantes des classes Niteroi et Broadsword. La marine brésilienne a choisi les navires les plus lourds (3.455 tonnes) et l'un des modèles les plus chers sinon le plus cher. La livraison des corvettes est prévue entre 2024 et 2028.

Le contrat et les avenants (transfert de technologie, soutien...) devra été signé "d'ici à la fin de cette année", a averti la marine brésilienne, qui a choisi le plus gros navire et l'un des plus chers. Ce programme, dont 40% seront fabriqués au niveau local, devrait générer environ 2.000 emplois directs et 6.000 emplois indirects, a-t-elle par ailleurs précisé. En revanche, le consortium Águas Azuis prévoit quant à lui la création de plus de 1.000 emplois directs et environ 4.000 emplois indirects tout au long du programme.  Quant aux industriels français, ils auront une part très modeste dans le programme. Les corvettes Tamandaré seront notamment armées par des missiles de MBDA (Exocet MM40 B1/B3 et Sea Ceptor). En tant qu'équipementiers, Safran (optronique Paseo XLR) et Thales (systèmes de conduite de tir Stir) obtiennent en outre quelques miettes.

Premier échec de Naval Group en 2019

Le consortium Águas Azuis a gagné la compétition face à trois autres consortiums : Damen et Saab Tamandaré, FLV (Fincantieri et Vard), et, enfin, Villegagnon (Naval Group et Enseada). C'est une claque pour le néerlandais Damen, qui était considéré comme le favori. Tout comme le partenaire italien de Naval Group, Fincantieri, qui échoue une nouvelle fois dans un appel d'offres international. Naval Group, qui avait été repêché in extremis au deuxième tour, est quant à lui parti certainement trop tardivement dans cette compétition. Après un début d'année tonitruant sur le plan commercial, Naval Group perd sa première compétition.

Il est vrai que le groupe naval tricolore ne croyait pas vraiment en ses chances au Brésil, ignoré par ailleurs par le pouvoir politique français depuis l'élection de Jair Bolsonaro. En dépit d'un très gros effort dans la dernière ligne droite de son PDG, Hervé Guillou, et d'un soutien tout aussi tardif de la France (lettre de soutien de Florence Parly), Naval Group a finalement logiquement échoué. Mais le Brésil joue également avec le feu avec son nouveau chantier naval ultra moderne d'Itaguai, appartenant aux chantier naval brésilien Itaguaí Construções Navais (ICN), où sont construits les sous-marins brésiliens gagnés par Naval Group. Si le groupe français avait gagné, les corvettes auraient été logiquement fabriquées à Itaguai. Mais la marine brésilienne en a décidé autrement...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/04/2019 à 13:21 :
L'allemagne vend ses armes mais interdit aux autres de vendre leurs armes. L'impérialisme allemand de toujours!
a écrit le 31/03/2019 à 12:09 :
Il est vrai que l'attitude tout à fait incongrue adoptée par Paris (toujours à donner des leçons aux autres) vis à vis de Brasilia ne facilitait pas les choses pour les Français. Par ailleurs, espérons que dans quelques mois on ne s'aperçoive pas de fâcheux dessous de table…
a écrit le 31/03/2019 à 10:56 :
Voilà ce qu'il en a couté de n'envoyer personne pour la mise à l'eau du premier sous-marin franco-brésilien, et aussi de se lancer dans des offensives médiatiques et diplomatiques contre le nouveau président brésilien. Que n'a-t-on entendu sur les chaines TV du régime …..
a écrit le 29/03/2019 à 15:34 :
Je signale juste une phrase en double :

qui a choisi le plus gros navire et l'un des plus chers
a écrit le 29/03/2019 à 13:49 :
Et pourquoi pas un veto d'exportation des français et autres européens à l'exportation vers le Brésil. Quand on veut négocier il faut montrer ses muscles.
Réponse de le 29/03/2019 à 16:41 :
Les allemands ont gagné l'appel d'offre, les "autres européens" n'ont aucune raison de mettre en place un veto contre le Brésil.
a écrit le 29/03/2019 à 10:16 :
L'Allemagne, qui prône l'interdiction des ventes d'armes quand elle est en partenariat avec d'autres pays, France pour Arabie Saoudite, au nom de la politique envers d'autres pays, le Yémen, n'a plus la même vision des chose quand elle fait cavalier seule. De plus le Brésil, aussi dictatorial que l'Arabie Saoudite. L'Allemagne n'est pas un pays fiable européennement parlant, elle veut dominer comme elle l'a toujours voulu fait, mais depuis que son économie chute. L'Allemagne qui veut dominer a toujours perdu en finalité, 1870, 1918, 1945, 20**, et je ne dis pas que la France a gagné, c'est la domination allemande qui a perdu.
Réponse de le 29/03/2019 à 11:41 :
Brésil aussi dictatorial que l'AS fallait oser. Il est vrai que l'élection présidentielle saoudienne a peu fait parler d'elle
Réponse de le 30/03/2019 à 9:28 :
Sans ses alliees (Americans,Britannics,Canadiens etc.) vous parliez allemand. la France jamais etait capable de battre l'Allemagne.
Réponse de le 30/03/2019 à 9:47 :
Et n'oubliez pas le 18 june 1815 !
Vous etes tant nationaliste comme les allemands avant l'annee 1945 l'aquelle vous avez precise ici dessus.
Réponse de le 31/03/2019 à 11:02 :
Le Brésil n'est pas plus dictatorial que l'Arabie Saoudite! Et vos commentaires suer l'Allemagne sont tout aussi déplacés et ridicules.
Réponse de le 31/03/2019 à 17:09 :
Vous avez oublie le 18 juin 1815.
Réponse de le 31/03/2019 à 17:09 :
Vous avez oublie le 18 juin 1815. Frankreich uber alles!
a écrit le 29/03/2019 à 9:27 :
Tient la prude Allemagne va vendre des armes à un pays qui a mis au pouvoir un admirateur des coups d'états et des dictatures !
Réponse de le 30/03/2019 à 9:36 :
Deja oubliez la vente des armes francais a l'egypt et au libie par exemple? Le gouvernement brasilien c'est elu dans un scrutin legal.Les francais sont des mauvais perdants.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :