Volkswagen affiche une forme olympique

 |   |  382  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Alors que le troisième trimestre est traditionnellement plus difficile que le deuxième dans le secteur automobile, le bénéfice d'exploitation du constructeur allemand au troisième trimestre est ressorti à 1,99 milliard d'euros, un chiffre identique à celui du deuxième trimestre.

Volkswagen a déjoué tous les pronostics en annonçant vendredi une progression remarquable de son bénéfice au troisième trimestre à la faveur d'un rebond de la demande qui lui a permis de limiter le recours aux offres promotionnelles. Alors que le troisième trimestre est traditionnellement plus difficile que le deuxième dans le secteur automobile, le bénéfice d'exploitation du constructeur allemand au troisième trimestre est ressorti à 1,99 milliard d'euros, un chiffre identique à celui du deuxième trimestre. "Volkswagen vient de publier le plus haut bénéfice de son histoire sur un troisième trimestre, et l'une des plus fortes marges jamais enregistrées quelque soit le trimestre", a déclaré Max Warburton, analyste chez Bernstein. En Bourse, l'action Volkswagen a clôturé en hausse de 3,18%, à 96,76 euros, alors que l'indice du secteur automobile a gagné 1,11%.

Le groupe a toutefois prévenu vendredi que cette tendance ne se poursuivrait pas. "La croissance fructueuse des activités de Volkswagen au cours des neufs premiers mois de 2010 ne sera pas aussi forte au quatrième trimestre", a fait savoir le groupe dans un communiqué publié vendredi. Les analystes jugent toutefois que les prévisions de Volkswagen sont trop conservatrices. "La seule critique que j'ai à faire, c'est cette prévision bien trop prudente. Quand ils écrivent que le quatrième trimestre sera faible, j'ai presque envie de ne pas du tout en tenir compte sur la base de l'expérience passée", a expliqué Jürgen Pieper, de Metzler Bank.

La forte hausse du chiffre d'affaires par rapport aux investissements a propulsé la trésorerie à 19,6 milliards d'euros, et la demande soutenue a permis de limiter l'introduction de ristournes et donc de préserver les marges. "Volkswagen génère suffisamment de liquidités pour acheter Alfa Romeo tous les trimestres et PSA tous les ans et pourrait bientôt être en mesure de prendre le contrôle de MAN et Scania dans leur intégrité. (...) VW peut pratiquement tout se permettre", écrit Warburton. Le premier constructeur automobile européen faisait connaître ses résultats préliminaires avant la publication officielle de ses résultats du troisième trimestre prévue pour mercredi. Les analystes anticipent également en moyenne un bénéfice d'exploitation à 5,23 milliards d'euros sur l'ensemble de l'exercice.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :