Carrefour remonte sur le podium des plus gros distributeurs du monde

 |   |  381  mots
Le chiffre d'affaires en dollars de Carrefour est près de cinq fois moins élevé que celui du mastodonte américain Walmart.
Le chiffre d'affaires en dollars de Carrefour est près de cinq fois moins élevé que celui du mastodonte américain Walmart. (Crédits : reuters.com)
Avec près de 98,7 milliards de dollars de chiffre d'affaires, le groupe français, qui était 4e l'an dernier, se place au 3e rang du classement Deloitte des entreprises de distribution mondiales qui ont engrangé l'an dernier le plus de chiffre d'affaires. Les deux premiers sont américains.

Du bronze pour Carrefour, mais le jeu était serré... Le groupe français se retrouve à la troisième place du palmarès des plus grandes entreprises de distribution mondiales, classées en fonction de leur chiffre d'affaires - un palmarès établi par le cabinet de conseil Deloitte et publié ce 25 septembre. Devant Carrefour, deux groupes américains le distancent: il s'agit du gigantesque Wal-Mart (476,3 milliards de dollars de chiffre d'affaires l'an dernier), et de Costco (105,2 milliards de dollars).

Cette dernière enseigne fonctionnant sur le modèle de l'entrepôt avec adhésion, se classait 3e l'an dernier. Elle pourrait ouvrir son premier magasin en France l'an prochain.

Effets de change

Troisième cette année, donc, Carrefour, profite "d'effets de change un peu plus favorables" par rapport au dollar que l'année précédente quand il était passé de la 2e à la 4e place, indique Stéphane Rimbeuf, associé au sein du cabinet de conseil. Ce dernier rappelle que l'an dernier les "effets du recentrage stratégique" du groupe se faisaient sentir. Fin 2012, la multinationale avait par exemple annoncé son retrait prévu de Malaisie, de Colombie ou encore de Grèce.

Quatre ex æquo

Toutefois, avec près de 98,69 milliards de dollars de chiffres d'affaire, Carrefour se place quasiment au même niveau que l'allemand Schwarz Unternehmens Treuhand (Lidl): 98,66 milliards de dollars de chiffre d'affaires, d'après une estimation, puisque l'entreprise n'est pas cotée -à la différence des autres. Ensuite, la série noire continue pour le britannique Tesco qui perd trois places, affichant 98,63 milliards de dollars de chiffre d'affaires contre plus de 100 milliards l'année précédente. Deux jours plus tôt, l'entreprise en difficulté depuis deux ans réduisait ses prévisions après une "erreur d'analyse" concernant ses bénéfices. Enfin, l'américain Kroger a réalisé 98,4 milliards de chiffre d'affaires.

Entre ces quatre compétiteurs, "qui sera le gagnant?" s'interroge Antoine de Riedmatten, associé responsable mondial de l'industrie de la consommation chez Deloitte. Et le vainqueur, d'après lui, sera le groupe capable de dépasser les "100 milliards de dollars" de chiffre d'affaires. Ce qui, bien sûr ne préjuge pas des niveaux de rentabilité, très variables, de chacune de ces entreprises, non évoqué dans ce classement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/09/2014 à 15:18 :
Bravo à cette chaîne mais hier j'étais au Carrefour de Clay Souilly et j'ai trouvé deux erreurs sur mon ticket de caisse en ma défaveur, deux produits en promotion ont été facturés au prix réel dons sans vérification j'étais spolié de 13 euros. En plus l'hôtesse qui m'a reçu avait un humour plutôt deplacé.
Réponse de le 25/09/2014 à 16:03 :
merci pour cette tranche de vie qui alimente très utilement la réflexion sur l'avenir de la grande distribution...
Réponse de le 25/09/2014 à 23:21 :
Intelligente, cette réplique. ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :