Les premiers militaires français seront équipés du fusil d'assaut allemand HK 416 F dès 2017

 |   |  481  mots
Le ministère de la Défense commandera 12.000 fusils d'assaut allemands HK 416 F supplémentaires en 2017
Le ministère de la Défense commandera 12.000 fusils d'assaut allemands HK 416 F supplémentaires en 2017 (Crédits : HK)
Le ministère de la Défense prévoit dans le cadre de son projet de budget de 2017 une livraison des 5.340 premiers fusils d'assaut de nouvelle génération fabriqués par l'allemand Hecker & Koch. Au total, le ministère doit s'équiper de 102.000 HK 416 F.

Bang... L'encre de la notification du contrat du programme "Arme Individuelle Future" (AIF) n'est pas encore sèche, que les premières livraisons du fusil d'assaut HK 416 F du fabricant allemand Heckler & Koch sont prévues en 2017. Ainsi, le ministère de la Défense a d'ores et déjà indiqué dans le cadre de son projet de budget de 2017 qu'une livraison des 5.340 premiers fusils d'assaut de nouvelle génération, sur une cible de 102.000, était attendue au sein des armées. Parallèlement, le ministère commandera l'année prochaine 12.000 fusils d'assaut supplémentaires.

Le ministère de la Défense a officialisé vendredi dernier la notification de ce contrat au groupement d'entreprises Heckler & Koch SAS France et Heckler & Koch GmbH pour le remplacement du célèbre FAMAS, dont la conception remonte aux années 70. Cette arme est destinée aux trois armées, dont 70.000 pour l'armée de terre et 10.000 dédiées à l'opération Sentinelle. Elle équipera également le commandement des opérations spéciales (COS).

Le HK 416 F remporte la compétition haut la main

Le choix du HK 416 F ne souffre en outre d'aucune contestation. Heckler & Koch (HK) a gagné dans le cadre d'un appel d'offres européen la compétition haut la main face au belge FN Herstal, qui proposait le Scar, l'italien Beretta (ARX 160), le suisse Swiss Arms, ex-SIG Arms (MCX) et, enfin, le croate, HS Produkt (VHS-2), qui avaient été invités par la DGA à participer à la compétition. Le HK 416 a fait forte impression bouclant les évaluations, qui ont été éprouvantes pour les armes. Heckler & Koch n'a d'ailleurs pas demandé d'essais supplémentaires à la différence des autres fabricants en compétition. Ces évaluations portaient sur des cycles de vie complets. Et le recours du belge FN Herstal n'a finalement pas fait long feu.

"Le HK 416 a été supérieur aux autres fusils d'assaut. C'est la Rolls des fusils d'assaut et la meilleure arme du monde. Il va équiper les soldats de l'armée française", se réjouit-on au sein du ministère.

En outre, selon nos informations, Heckler & Koch a fait une proposition financière très, très compétitive dans le cadre du programme "Arme Individuelle Future" (AIF) que le ministère de la Défense ne pouvait pas refuser. Considéré en général comme cher, le fabricant allemand, qui remporte un marché de 102.000 fusils d'assaut au calibre 5,56 mm OTAN (contre 90.000 prévus), aurait fait une proposition d'environ 200 millions d'euros... alors que le budget du ministère était de l'ordre de 350 millions d'euros. Soit une économie de 150 millions environ pour le ministère de la Défense. Preuve en est que le fabricant allemand tenait beaucoup au marché français et à la référence "combat proven" pour les armes utilisées au cours des opérations extérieures.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/10/2016 à 12:51 :
Honte à ce gouvernement socialiste, qui a sciemment mis comme condition aux concurrents un chiffre d'affaire trop élevé et écarté de fait une solution française qui existe.

Le fusil d'assaut est un symbole pour un pays. Nous avons toujours eu des fusils français pour nos soldats.
Bravo, il ne manquera plus que Mr Le Drian achète des casque à pointe pour nos armée !
Réponse de le 05/10/2016 à 15:43 :
Pour votre info : la fabrique de St Étienne d’où sort le FAMAS n'existe plus.
Réponse de le 30/12/2016 à 0:06 :
mon fils est au mali, il a eu le nouveau félin remplaçant le famas,
pas du tout fait pour le désert car il le mécanisme est bloqué par les tous petits grains de sable du désert, très inquiétant en cas de conflit.
a écrit le 30/09/2016 à 13:59 :
honte totale.
La France est l'un des plus grand fabriquant d'arme mondial et n'est pas capable de fournir à sa propre armée les nouvelles génération d'armes ?
c'est minable
Réponse de le 06/10/2016 à 14:02 :
Elle l'es toujours mais pour un domaine ou la concurrence est acharné et les gains assez peu élevé. Inutile donc de réinvestir dans une production local pour un si "faible" nombre d'armes, les fusils auraient couté le double d'une arme acheté sur étagère. Un moment il faut savoir faire des choix raisonnable au lieu de déverser dans le patriotisme gnian-gnian, surtout que l'acier haute qualité qui sert a fabriquer ces arme est français on donc pas tout perdu :D
a écrit le 29/09/2016 à 14:54 :
le fabricant allemand tenait beaucoup au marché français et à la référence "combat proven" - bien sur, comme l'armée allemande est en train de se séparer des ses fusils du même producteur, pour manque de précision causé par la chaleur, soit par des tirs répétés, soit par un climat tropical.
Réponse de le 30/09/2016 à 2:54 :
Pas le meme fusil.

Celui auquel vous faites reference est le HK G36 qui est completement different du HK416.

Le HK416 est une reelle reference au niveau mondial.
Réponse de le 30/09/2016 à 10:50 :
Vous parlez du G36, il s'agit ici du HK416.
Réponse de le 30/09/2016 à 14:34 :
Je ne parlais pas du produit, mais du producteur, pour expliquer sa flexibilité financiére.
a écrit le 29/09/2016 à 11:34 :
L’article ne clarifie pas la situation avec l’offre de FN Herstal. Il y a une rumeur qu’au niveau des essais c’est le FN SCAR qui a emporté le concours, mais l’offre belge a été déclarée irrecevable à cause des erreurs multiples (voir ci-dessous). Si la défaite du FN SCAR face au HK 416 était absolue, on ne voit pas pourquoi les Belges ont fait appel à cette décision.
Du site de Maitre Lafay : « L’offre de la société (FN Herstal) est, en premier lieu, irrecevable, dans la mesure où elle n’a pas donné toutes les précisions sur un certain nombre de postes du BPU, et a omis d’indiquer un certain nombre de postes pour les tranches conditionnelles. L’offre est, en second lieu, inacceptable car la société a fait le pari de faire une offre à 0 euros sur la tranche ferme, en tablant sur le nécessaire affermissement des tranches conditionnelles. »
a écrit le 29/09/2016 à 9:46 :
H&K n'a pas demandé (et non demander)
C'est la nouvelle grammaire ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :