"Croiser tous les enjeux" Frédéric Rodriguez, Greenflex

 |   |  581  mots
(Crédits : Laurence Guenoun)
[24 Tribunes pour la COP24 | 10/24 ] Début octobre, le rapport du Giec ­rappelait la nécessité que les organisations privées et publiques s'engagent dans des démarches volontaires pour atteindre la neutralité carbone d'ici à 2050, et ainsi limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C. Par Frédéric Rodriguez, Fondateur de Greenflex

Au niveau des États, très peu sont en mesure de respecter les engagements pris à la COP21, au vu des politiques adoptées jusque-là. Et du côté des entreprises ? Seules celles qui adoptent une démarche globale seront à la hauteur du défi.

Puisque le changement climatique est un phénomène planétaire, comment pourrait-on l'enrayer avec des chantiers cloisonnés ? Tous les enjeux sont en effet interdépendants : climat, énergie, déchets, productions agricoles, substances polémiques, etc. Alors agissons avec cette vision d'ensemble et mettons en œuvre les solutions opérationnelles à l'échelle de tous les domaines !

Prenons l'exemple d'un acteur de l'industrie agroalimentaire. Pour diminuer l'empreinte carbone de son usine, il ne suffit pas qu'il réduise isolément sa facture énergétique ou se tourne vers des énergies vertes. L'idée est d'étendre cette démarche de « consommer moins » et « mieux » à tous les postes d'émissions - énergie, eau, déchets, transports, approvisionnement... - et conjointement ! La création de valeur environnementale - et économique - viendra des arbitrages capables de prendre en compte cette chaîne globale d'enjeux. Lors des achats amont, par exemple, l'entreprise devra choisir entre une solution durable privilégiant du blé local et issu de pratiques agricoles vertueuses, ou un approvisionnement au meilleur prix, même si ce blé doit traverser les mers avant d'être transformé. En fait, le blé local pourrait avoir des propriétés spécifiques permettant de réduire les coûts de production - un moindre coût énergétique de broyage, par exemple. En reliant les enjeux, on peut donc constater que le surcoût initial est absorbé et la solution plus vertueuse à différents maillons de la chaîne de valeur.

 Croiser tous ces enjeux, toutes les étapes de production et tous les métiers de l'entreprise n'est évidemment pas une mince affaire. C'est pourquoi nous avons besoin d'outils et d'experts, capables de briser les silos internes, d'interconnecter toutes les thématiques et de mettre en place des indicateurs de qualité pour un pilotage performant. Le digital tient une place de choix dans cette mutation, en permettant d'associer un grand nombre de données.

 L'ambition est grande et implique des changements profonds, source d'inquiétude pour les entreprises, comme les citoyens. Mais voyons les choses sous un autre angle : si la lutte contre le changement climatique n'est plus une option, nous avons tout intérêt à la voir comme une opportunité et la transformer en avantage économique. Remettons en cause nos habitudes et innovons pour faire différemment, afin de transformer nos modèles et viser une contribution positive à l'environnement !

_____

La Tribune a demandé à 12 chefs d'entreprise et 
12 experts de formuler une solution pour sauver la planète.

Isabelle Kocher - Engie | Alexandre de Juniac - IATA | 
Jean-Pascal Tricoire - Schneider Electric | Antoine Frérot - Veolia | 
Jean-Laurent Bonnafé - BNP Paribas | Guillaume Poitrinal - Woodeum |
Thomas Buberl - Axa | Alain Dinin - Nexity | 
Laurence Tubiana - Fondation européenne pour le climat | 
Frédéric Rodriguez - Greenflex | Laurent Solly - Facebook | 
Arnaud Leroy - l'Ademe | Jean-Yves Le Gall - Cnes | 
Cécile Maisonneuve - Fabrique de la Cité | Sylvie Goulard - Banque de France |
Chantal Jouanno - CNDP | Karima Delli - Députée européenne | 
Alain Grandjean - Carbone 4 | François-Michel Lambert - Député | 
Frédéric Mazzella - Blablacar | Eric Scotto Akuo - Energy 
Dominique Bourg - Philosophe | Cyril Dion - Réalisateur 
Patrick Criqui - CNRS.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :