Témoin des déboires de la tech, Softbank, aux résultats calamiteux, s'effondre en Bourse

Le colosse japonais des investissements dans les nouvelles technologies annonce pour son 1er trimestre fiscal (avril-juin) un résultat net négatif de 3.162,7 milliards de yens (-23 milliards d'euros env.). Responsables de ses plus grosses pertes, le géant sud-coréen Coupang (commerce en ligne), le chinois SenseTime (intelligence artificielle), l'américain Doordash (géant de la livraison de repas). Sans oublier la pépite suédoise du paiement différé Klarna qui a perdu 85% de sa valorisation boursière en un an. Au lendemain des résultats, la Bourse de Tokyo sanctionne sans pitié la valeur.
Masayoshi Son, Pdg de Softbank, devait tenir une conférence de presse dans l'après-midi de lundi pour commenter les résultats du groupe.
Masayoshi Son, Pdg de Softbank, devait tenir une conférence de presse dans l'après-midi de lundi pour commenter les résultats du groupe. (Crédits : Kim Kyung Hoon)

[Article publié le 8 août 2022 à 12:51, MàJ avec le cours de clôture le 9 août]

Les nuages continuent de s'amonceler sur SoftBank Group, le colosse japonais des investissements dans les nouvelles technologies, qui a subi une perte nette record au premier trimestre de son exercice 2022/2023, sur fond de recul mondial des valeurs technologiques.

Le groupe, qui avait déjà essuyé une perte nette annuelle record pour son exercice 2021/22 conclu le 31 mars, a annoncé pour la période avril-juin un résultat net négatif de 3.162,7 milliards de yens (-23 milliards d'euros env.), contre un bénéfice net de 761,5 milliards de yens (+5,53 milliards d'euros env.) sur la même période un an plus tôt.

Pour mémoire, quelle différence avec la totalité de l'exercice écoulé 2020/2021, lors duquel le champion de la tech avait engrangé un bénéfice net annuel de 4.988 milliards de yens (37,8 milliards d'euros), soit quasiment le double du record de Toyota, établi à 2.500 milliards de yens sur l'exercice 2017-2018, du jamais-vu pour une entreprise japonaise.

Des résultats en dents de scie

Mais ce record contrastait lui aussi avec une perte nette de 962 milliards de yens (8,3 milliards d'euros) que le groupe avait accusée en 2019/20, témoignant de résultats en dents de scie, qui portent l'empreinte des rebonds ou des plongeons des marchés et des valeurs technologiques.

SoftBank est en proie à la volatilité des marchés depuis que son PDG-fondateur Masayoshi Son a réorienté à partir de 2017 son modèle d'activité vers une holding financière spécialisée dans les investissements dans la tech.

Ce premier trimestre 2022/23 de SoftBank a ainsi été marqué par d'importantes pertes sur investissements (plus de 2.800 milliards de yens, soit 20 milliards d'euros), liées principalement à ses fonds Vision Fund 1 et 2.

Dans son communiqué, le géant japonais explique que ces pertes sont « le reflet de la tendance mondiale à la baisse des actions en raison des inquiétudes croissantes concernant la récession économique provoquée par l'inflation et la hausse des taux d'intérêt ».

Des centaines de sociétés non cotées à la valeur difficile à estimer

En mai dernier, M. Son avait jugé que les conditions économiques incitaient à "être sur la défensive" en matière d'investissements, assurant que son groupe était désormais "plus sélectif".

Las, le groupe a cité certains de ses investissements à l'origine de ses plus grosses pertes, notamment le géant sud-coréen du commerce en ligne Coupang, la société chinoise d'intelligence artificielle SenseTime et l'entreprise américaine spécialiste de la livraison de repas DoorDash.

Les ennuis de SoftBank viennent aussi des centaines de sociétés non cotées en Bourse dans lesquelles il possède des parts, dont la valeur, plus difficile à estimer, est souvent connue lors de levées de fonds.

Klarna (paiement différé) a chuté de 85% sur un an en Bourse

La licorne suédoise Klarna, spécialiste du paiement différé dans laquelle SoftBank a lourdement investi en 2021, a ainsi vu le mois dernier sa valorisation chuter de 85% sur un an dans le contexte de la dégradation économique mondiale.

Comme à son habitude, SoftBank Group n'a pas publié de prévisions de résultats annuels pour 2022/23, "difficiles à prédire en raison de nombreuses incertitudes affectant les résultats".

La valeur de l'action SoftBank Group à la Bourse de Tokyo a progressé de 4% depuis le début de l'année, mais reste cependant en recul de 46% depuis son plus haut atteint en mars 2021.

En Bourse au lendemain des résultats, le cours s'effondre

À la Bourse de Tokyo, avant l'annonce des résultats, l'action de Softbank Group Corp, après être montée puis redescendue, se stabilisait en clôture à 5,695 yen, dans une progression au final de seulement 42 points, soit une toute petite hausse de +0.74%.

En revanche le lendemain, mardi 9 août, le cours de l'action plongeait d'emblée, se voyait chahutée toute la séance, pour finir sur une perte de plus de 7% en clôture, à 5295 points (-400 points en une seule journée).

(avec AFP)

Revivez la 1ère journée du Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.